Sport

L’ascension de Théo Moreau, triathlète à l’ASPTT d’Angers.

Publié

le

© Crédit photo Théo Moreau – Théo Moreau, pendant l’épreuve de cyclisme, le weekend dernier lors de l’Half Ironman, au Portugal.

Il n’a que 25 ans mais a déjà un palmarès sportif impressionnant… Après avoir été footballeur pendant 16 ans, Théo Moreau s’est passionné pour le triathlon. Après 4 heures et 33 minutes d’efforts le weekend dernier au Portugal, il est arrivé 11ème de sa catégorie (25-29 ans) lors de l’Ironman au Portugal. Passionné de course à pied, portrait du jeune Théo Moreau, sportif de longue date, habitant de la commune de Saint-Georges-sur-Loire.

C’est avec un grand sourire aux lèvres que Théo Moreau s’est livré à nos questions… Jeune triathlète de 25 ans, son aventure dans le sport commence très tôt. « J’ai été footballeur pendant 16 ans au club de Saint-Jean-de-Linières jusqu’au jour où j’en ai eu marre des sports collectifs… je me suis lancé dans l’aventure du triathlon » avoue Théo Moreau. Spécialiste de la course à pied, le cyclisme et la natation ne lui déplaisent pourtant guère. C’est en 2014, lors d’une course à Chemillé que Théo a eu le déclic. « Par curiosité, je m’y suis inscris et ça m’a beaucoup plu » note-t-il. 2 ans plus tard, il est licencié auprès du club angevin ASPTT. Dès décembre 2016 les premières compétitions avec les premières difficultés : « ce n’était pas évident, j’étais bien moins entrainé que maintenant ». À force de courage et de détermination, Théo Moreau est très vite passé à la vitesse supérieure en 2017, année des progrès et de confirmation de sa passion pour le triathlon. En 2018, il a déjà participé à une vingtaine de courses de triathlon et son envie de décrocher les premières récompenses ne fait que grandir.

2019, une année charnière pour le jeune triathlète de 25 ans

Malgré un début d’année difficile suite à une tendinite au coude, cet été marquera la fin des soucis de santé pour Théo. Sa saison s’achèvera d’ailleurs à la fin du mois d’octobre. En attendant, les résultats sont plus qu’encourageants. 8Ème position (catégorie 25-29 ans) lors du Triathlon de Villevêque, 4ème une semaine plus tard au Triathlon de Montreuil-Juigné. « C’est la première fois de ma vie que j’ai des résultats aussi satisfaisants… mais en même temps, je me focalise à fond sur la discipline ». Lors des 70.3 (Half Ironman au Portugal) le weekend dernier, Théo s’est positionné, pour le plus jeune de sa catégorie, à la 56ème position au classement général (30ème au classement des amateurs, 11ème de la catégorie 25-29 ans). En effet, cette course de triathlon a la particularité de mélanger professionnels et amateurs. Elle regroupe 2.300 inscrits, dont 25 professionnels. Avec 4 heures et 33 minutes de compétition, Théo Moreau a parcouru le weekend dernier au Portugal 21,1 km de course à pieds, 1,9 km de natation et plus de 90 km de vélo. Malgré sa position de 11ème des triathlètes âgés de 25 à 29 ans, tous ses efforts n’auront pas suffi à Théo pour obtenir le sésame pour les championnats du monde de triathlon. « Ce n’est pas faute de bien faire les choses, mais ce ne sont que les 8 premiers de la catégorie qui sont qualifiés. Il m’a manqué 3 places, soit 7 minutes à rattraper sur les 4h33 de temps total » explique-t-il. Cette passion lui ferait presque oublier sa surdité. « L’entrainement compte beaucoup pour moi, c’est en moyenne 11 heures de travail par semaine à cumuler avec ma vie personnelle et professionnelle ». Dessinateur mécanique en semaine, triathlète le weekend, Théo Moreau n’a pourtant pas encore l’envie de se professionnaliser. « Si j’ai les moyens de m’investir à fond, je foncerai… après tout on ne vit qu’une seule fois » sourit Théo.

Prochain défi en vue : grappiller les 3 places manquantes pour tenter les championnats du monde de triathlon, organisés en Nouvelle-Zélande au mois de novembre 2020. « J’aimerai performer en tant qu’amateur lors du prochain 70.3 qui se déroulera aux Sables-d’Olonne… il faut que je sois dans les 8 premiers de ma catégorie et tout ira bien ». Verdict le 5 juillet 2020 en Vendée pour Théo Moreau, qui disputera une nouvelle fois les 3 épreuves vélo, natation et course à pied. 9 mois de travail intensif en perspective pour le jeune triathèle.

© Crédit photo Théo Moreau – Théo Moreau a parcouru 21,1 km lors de l’épreuve de course à pied, le weekend dernier pendant la course de l’Half Ironman au Portugal.

Continuer à lire
Cliquer pour commmenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

78 − 71 =