Angers

Un goûter pour fêter les 3 centenaires de la maison de retraite Sainte Marie d’Angers

Publié

le

© Crédit photo Valentin LE GUILLOUX – Sœur Florence, Sœur Thérèse et Sœur Marguerite ont fêté respectivement leurs 104 ans et 100 ans lors du goûter des centenaires hier après-midi.

C’est une première à la maison de retraite Sainte-Marie d’Angers. Un goûter pour tous les résidents en hommage aux 3 centenaires était organisé en compagnie des bénévoles, familles et personnels de la maison de retraite. Un après-midi émouvant et rempli de bons sentiments.

Hier après-midi dès 15h, c’est en musique que le goûter des centenaires a été inauguré. « On veut créer un événement intergénérationnel avec tous ceux qui composent la maison de retraite » explique Alexis Goldschmidt, directeur de la maison Sainte-Marie à Angers. Très attaché au développement du village au sein de son établissement, c’est un temps de partage et de retrouvaille qui a été organisé hier après-midi. Destiné aux 3 centenaires, Sœur Marguerite, Sœur Florence et Sœur Thérèse, 3 femmes engagées auprès des Sœurs Missionnaires de l’Évangile.

Né le 19 décembre 1915, Sœur Florence fêtera à la fin de l’année ses 104 ans. Après avoir dédiés 34 ans de sa vie à l’École de la Maison d’Angers, dans les ateliers de coupe couture, elle a exercé en tant que professeur à l’École de la Madeleine. Arrivée à la maison de retraite le 22 juillet 2009, c’est avec les larmes aux yeux qu’elle a reçu un bouquet de fleur pour célébrer son engagement pour les autres. Sœur Marguerite a, quant à elle, fêté ses 100 ans le 20 juillet dernier. Entrée en profession religieuse en 1939 et diplôme d’infirmière en poche, elle s’est occupée des malades à la clinique Saint-Martin pendant une partie de sa vie. Elle est arrivée le 26 février 2015 à la maison de retraite. Sœur Thérèse n’a que 18 jours de plus que Sœur Marguerite mais reste tout aussi active et brillante. Arrivée le 08 novembre 2010 à Sainte-Marie, elle est la doyenne de la maison de retraite. Un après-midi qui restera gravé pour toujours dans le cœur de nos aînés.

Continuer à lire
Cliquer pour commmenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

51 − = 49