Angers

Enquête de conjoncture du CCI de Maine et Loire en septembre 2020 : retrouvez les chiffres

Publié

le

Enquête de conjoncture du CCI de Maine et Loire en septembre 2020 : retrouvez les chiffres (DR)

La CCI49 et ses partenaires, l’UIMM, le MEDEF, la FFB, la CPME, et la Fédération des Travaux Publics du 49 réalisent depuis mars dernier une enquête auprès des entreprises du département. Les données recueillies entre le 10 et le 21 septembre traduisent un optimisme de raison et le volontarisme des chefs d’entreprise qui restent globalement confiants pour leur entreprise.

En septembre, l’enquête de conjoncture sur l’activité économique en Maine-et-Loire démontre que les dirigeants restent globalement confiants pour leur entreprise, mais n’oublient pas qu’ils s’insèrent dans une économie nationale qui commence à patiner. Malgré des difficultés encore prégnantes, les progrès enregistrés leur permettent de rester positifs. L’indicateur sur le moral des dirigeants est indéniablement meilleur pour les établissements du secteur de l’industrie et de la construction qui poursuivent leurs investissements, et significativement plus faible du côté des cafés, hôtels et restaurants (CA et emplois en baisse, investissements reportés ou annulés). Cette distinction importante entre ces deux secteurs se retrouve aussi dans la note de confiance accordée par les répondants sur l’avenir de leur établissement. Ainsi, les dirigeants du secteur de la construction sont en moyenne les plus optimistes alors que ceux des CHR affichent plus de pessimisme.

La crise sanitaire a un impact différent et variable selon les entreprises et les secteurs d’activité. Si les chefs d’entreprise affichent, globalement, un certain optimisme en septembre, ils espèrent, surtout, recouvrer l’année prochaine leur niveau d’activité d’avant la Covid-19.

Les résultats de l’enquête de conjoncture de septembre 2020 ont été réalisés auprès de 1221 entreprises. Voici les chiffres clés :

  • 60% des entreprises ont un CA stable ou en hausse
  • 63% des chefs d’entreprises estiment avoir une trésorerie saine
  • 1/3 des établissements ont sollicité un Prêt Garanti par l’Etat (PGE)
  • 16% des entreprises ont toujours recours au chômage partiel
  • Le recours à l’apprentissage est en hausse de 9%