Education

L’Université d’Angers lance un appel d’urgence pour aider les étudiants sans logement

Publié

le

Christian Roblédo, président de l’Université d’Angers lance un appel d’urgence pour aider les étudiants sans logements. Crédit : Jimmy Joubert / Angers Info

Au sein de l’Université d’Angers, ils sont encore 150 étudiants sans logement « stable ». Le président de l’UA, Christian Roblédo, lance un appel d’urgence et un appel à la solidarité !

La présidence de l’Université d’Angers a réuni la presse ce jeudi 8 octobre, pour évoquer la crise du logement auprès des étudiants. Si l’université accueille près de 25 000 étudiants, « il n’est pas acceptable, après un mois de cours, de voir 150 étudiants sans logement pérenne » explique Christian Roblédo, président de l’Université d’Angers. Sabine Mallet, vice-présidente à la Formation et la Vie universitaire, a souligné « c’est la première fois que des étudiants demandent un remboursement des frais d’inscription, tout cela parce qu’ils n’ont pas de logement. Aujourd’hui, ils sont déjà une dizaine à renoncer à leurs études, et encore, les étudiants boursier passent dans les mailles du filet comme ils n’ont pas de frais d’inscriptions. Les étudiants, encore présents, et sans logement, auront d’énormes difficultés pour la suite de leurs études« .

Un appel d’urgence et à la solidarité

Christian Roblédo lance donc un appel d’urgence et à la solidarité pour venir en aide aux étudiants sans logements. « Ce n’est pas forcément notre rôle, mais le cas que nous avons eu ce week-end nous oblige à réagir. Quand on nous informe qu’un étudiant, avec des problèmes de santé, dort dans la rue, il faut réagir et je demande aux personnes de bon sens, d’accueillir ces étudiants, s’ils ont une chambre de disponible chez eux ou un appartement vide à disposition » indique le président de l’Université d’Angers. Laurent Bordet, vice président à la Vie des campus, évoque la solidarité déjà présente chez les étudiants « alors pourquoi pas les plus grands ? On voit la solidarité qui est présente au sein des promos, mais ce sont des solutions temporaire. Avant, ces choses là pouvaient durer une semaine ou deux, aujourd’hui, c’est beaucoup plus long« . Christian Roblédo précise également que le problème n’est pas financier, « ces étudiants ont les moyens de payer, ils ne sont pas sans revenu. Oui, le Covid peut en freiner certains mais si tout le monde y met du sien, on pourra aider de nombreux étudiants« . Des revenus qui pourraient devenir problématiques s’il y a de moins en moins de logements disponible, les loyers seront donc plus élevés et la crise de logement perdurera. Cela fait déjà 3 ans qu’il existe une crise sur le logement, et la présidence de l’UA craint que « l’attractivité étudiante chutera si cette crise persiste« . Si le lancement d’une plateforme « Studapart » par l’université et le dispositif mis en place par la Fé2A ont aidé de nombreux étudiants, cela n’est « pas suffisant et sont des solutions limités dans le temps« 

Si vous souhaitez proposer une chambre aux étudiants, vous pouvez contacter accueil.presidence@listes.univ-angers.fr