Immobilier

Rénovation énergétique des logements : dans les Pays de la Loire, des budgets trop faibles pour engager des travaux efficaces

Publié

le

DR

A la veille de l’événement EnerJ Meeting qui a lieu à Nantes jeudi 10 octobre, le baromètre 2019 de Monexpert-renovation-energie réalisé avec OpinionWay montre un intérêt croissant des habitants des Pays de la Loire pour la rénovation énergétique de leur logement. Malgré ce fort intérêt, ils se disent mal informés et ne disposent d’aucun budget pour financer leurs travaux dans 1 cas sur 3.

Les habitants des Pays de la Loire prêts à investir mais avec un budget trop faible

Le chantier de la rénovation énergétique des logements reste immense avec 14% des personnes interrogées qui déclarent vivre dans une passoire énergétique (classe F ou G du DPE). De fait, près d’un habitant sur deux affirme nécessaire de réaliser des travaux de rénovation énergétique dans son logement (47%).

Face à cette nécessité, les ménages des Pays de la Loire disposent d’un budget restreint pour financer des travaux : 52% d’entre eux déclarent disposer de moins de 1000 euros pour les financer. Parmi eux, 34% ne disposent d’aucune enveloppe disponible (9 points de plus que la moyenne nationale). En moyenne, les particuliers des Pays de la Loire accorderaient un budget de 1 614 euros à la réalisation de travaux de performance énergétique sur l’année 2019, insuffisant pour effectuer des travaux efficaces (environ 800 euros de moins que la moyenne nationale à 2 466 euros).

Une part importante des ménages des Pays de la Loire envisage pourtant d’engager des travaux à l’avenir : l’isolation des combles occupe la première place (50% des sondés les ont déjà isolés ou envisagent de le faire), viennent ensuite l’isolation des murs (46%) et le changement de fenêtres (45%).

Les opérations à « 1 euro » se distinguent parmi les aides identifiées

Malgré l’actualité et les campagnes d’information lancées, les habitants ne semblent toujours pas connaître les aides disponibles pour réaliser ces travaux ni les organismes les proposant. Ainsi, les deux tiers ne sont pas en mesure de citer une aide financière (65%). Toutefois, la part des particuliers pouvant citer au moins une aide est en hausse (35%, soit 14 points de plus qu’en 2018). Cette augmentation est principalement portée par le dispositif d’aide « isolation à 1 euro » provenant du secteur privé (16% des sondés le citent, 6 points de plus que la moyenne nationale). Ces offres à 1 euro, destinées aux ménages en situation de grande précarité énergétique, semblent suffisamment simples, lisibles et accessibles pour déclencher un passage à l’acte.

Dans la même logique, les acteurs et organismes portant les aides à la rénovation énergétique restent mal identifiés. Seuls le secteur privé (16%) et l’ADEME (6%) se distinguent.

Autre constat, les habitants des Pays de la Loire font globalement confiance aux artisans et entreprises pour réaliser des travaux de qualité (75%), apporter un conseil sur les travaux (75%) ou permettre de réaliser des économies sur les factures d’énergie (72%).

*Méthodologie de l’enquête OpinionWay

La cinquième vague du baromètre « Les Français et la rénovation énergétique » réalisée pour Monexpert-renovation-energie.fr, est destinée à comprendre et analyser le rapport que les Français entretiennent avec les travaux de rénovation énergétique.

Cette étude a été réalisée auprès d’un échantillon de 2006 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus, constitué selon la méthode des quotas, au regard des critères de sexe, d’âge, de catégorie socioprofessionnelle, de catégorie d’agglomération et de région de résidence.

Les interviews ont été réalisées par questionnaire autoadministré en ligne sur système CAWI (Computer Assisted Web Interview).

Les interviews ont été réalisées du 28 au 30 août 2019.

Toute publication totale ou partielle doit impérativement utiliser la mention complète suivante : « Sondage OpinionWay pour Monexpert-renovation-energie.fr » et aucune reprise de l’enquête ne pourra être dissociée de cet intitulé.

OpinionWay rappelle par ailleurs que les résultats de ce sondage doivent être lus en tenant compte des marges d’incertitude : 1 à 2,2 points au plus pour un échantillon de 2000 répondants.

OpinionWay a réalisé cette enquête en appliquant les procédures et règles de la norme ISO 20252.

La rédaction apporte chaque jour son lot quotidien d'information angevine, pour vous fournir l'essentiel de l'actualité de la journée.Vous avez une information urgente, pratique, n’hésitez-pas envoyez la nous sur redaction@my-angers.info

Continuer à lire
Cliquer pour commmenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

43 − = 33