Angers

« Démocratie ou « autocratie » à Angers ? » Michelle Moreau répond à Monique ramognino

Publié

le

Municipales-2014-Fond« La fermeture du Gaumont variétés sur le boulevard Foch a suscité de nombreuses réactions, dont celle de Madame RAMOGNINO qui semble vouloir interdire à Christophe BECHU de s’exprimer sur ce sujet.

Comment imaginer que la Première Adjointe qui défend si ardemment la « démocratie participative » décide des sujets qui doivent être abordés dans une campagne électorale ?

Certains sujets devraient-ils être pudiquement poussés sous le tapis au prétexte que nous approchons des élections ? Madame l’Adjointe, merci donc d’indiquer à tous les candidats qui s’opposeront à vous, les sujets qu’ils seront autorisés à aborder, sans nuire à « l’image » de la ville :

– la reprise de Technicolor ?

– la désertification du centre ville ?

– la circulation ?

– la vacance des logements ?

– la baisse du nombre d’habitants ? …..

Les élections marquent normalement un temps de débat, cela ne semble pas être la conception des élus de la majorité. A Angers, il n’y a pas une pensée unique, venant d’un parti qui a confisqué la succession de Jean-Claude ANTONINI en 2012. Souhaitons qu’en 2014, les Angevins ne soient pas trompés par de faux arguments, mais qu’ils soient éclairés dans leur choix grâce à de vrais débats. » indique Michelle Moreau, conseillère municipale de l’opposition à Angers

La rédaction apporte chaque jour son lot quotidien d'information angevine, pour vous fournir l'essentiel de l'actualité de la journée.Vous avez une information urgente, pratique, n’hésitez-pas envoyez la nous sur redaction@my-angers.info

Continuer à lire
2 Commentaires

2 Commentaires

  1. Jean-François

    9 octobre 2013 at 14 h 20 min

    Il était temps en effet de rappeler à Madame Ramognino les bases de la vie démocratique, qu’elle semblait perdre de vue dans son dernier communiqué. On pourrait ajouter que si le maire d’Angers avait su écouter un peu sa minorité, dont Michelle Moreau, qui l’alerte depuis bien longtemps sur ce sujet comme sur d’autres, nous n’en serions pas là !

  2. Pierre

    9 octobre 2013 at 16 h 15 min

    Comme c’est mignon l’ancienne première adjointe passée à l’ennemi qui veut elle aussi exister dans le débat en répondant à l’actuelle. Manquerait plus que la Bernadette s’y mette aussi !

    Il ne s’agit pas d’éviter des sujets mais de dénoncer la mauvaise fois permanente de Christophe Béchu et de la minorité angevine qui saute sur chaque mauvaise nouvelle pour roucouler !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

+ 71 = 81