Culture

Deux extensions en cours de construction aux Archives départementales d’Angers

Publié

le

© Crédit photo CD 49 Éric Jabol – Les deux extensions, d’une surface totale de 4.000 m2, viendront se greffer de part et d’autre du bâtiment existant.

Cet été, les Archives départementales d’Angers ont lancé un chantier d’extension qui s’étendra jusqu’à la fin de l’année 2020. 2 modules vont être greffés au bâtiment principal pour permettre une capacité de stockage linéaire de 60 km, soit 16 km de plus qu’actuellement.

Situé au 106 rue de Frémur à Angers, les Archives départementales ont reçu la visite de plus d’un million de visiteurs en ligne et 15.000 personnes physiques. Les collections anciennes, les collections plus contemporaines, les collections privées mais également des publications d’actions culturelles sont stockées sur un espace linéaire de 44km mis bout-à-bout. « Collecter, classer, communiquer sur la vie locale pour un devoir de mémoire auprès des angevins » c’est ainsi que Christian Gillet, président du Conseil Départemental du Maine-et-Loire, définit le rôle des Archives départementales.

Cet été a été lancé un projet d’extension de 4.000 m2 pour permettre d’atteindre une capacité de stockage de 60 km linéaires des Archives du département. 4,8 millions d’euros sont nécessaires pour la création des 2 modules supplémentaires. Dans cette opération, le département du Maine-et-Loire (propriétaire du site) a été soutenu financièrement à hauteur de 20% par l’état. La desserte des étages sera renforcée par le doublement de l’ascenseur. 2 plateaux seront réservés à la conservation des documents de grands formats ou de supports particuliers. À noter que la température de ces nouveaux bâtiments sera contrôlée.

18 mois de travail sont nécessaires pour livrer le projet d’ici la fin de l’année 2020. Pour rappel, l’implantation actuelle rue de Frémur remonte à 1987, lorsque le Président Jean Sauvage avait souhaité moderniser l’installation de ce service pour dégager les espaces occupés par les collections départementales sur le site Saint-Aubin, devenu hôtel du département. Un premier agrandissement avait eu lieu entre 2003 et 2004, uniquement pour les locaux techniques et l’accueil du public avec la construction d’une salle de lecture panoramique.