Education

Budget participatif 2019 à Angers : une idée originale « pour apprendre en bougeant » !

Publié

le

© Crédit photo Valentin LE GUILLOUX – Charlène Delépine représente le projet n°34 soumis au vote pour les angevins jusqu’au 21 octobre.

Angevine depuis 17 ans, Charlène Delépine a été retenue pour un projet directement adressé aux élèves des écoles primaires d’Angers. Elle propose une méthode d’apprentissage inédite, basée sur l’expérimentation de classes flexibles favorisant la mobilité et l’activité physique pour apprendre plus efficacement. Explications.

Charlène Delépine représente le projet n°34 pour l’édition 2019 du budget participatif, où « Bouger l’école pour apprendre autrement ». C’est une nouvelle expérimentation pour apprendre en mouvement, de manière dynamique au sein des écoles primaires. « On continue d’apprendre les savoirs classiques à l’école, mais sans être assis sur une chaise 8 heures par jour » explique-t-elle. Maman de 2 enfants (dont l’un en école primaire), c’est en observant son fils et les élèves de sa classe que Charlène Delépine a constaté le manque de concentration des élèves et leurs envies d’activités physiques plus régulières. « Un enfant est fait pour bouger, et rien qu’à entendre mon fils et ses camarades de classe, ils se plaignent beaucoup de rester immobiles derrière un bureau toute la journée » affirme Charlène.

Concrètement, le projet s’articule autour de la mise en place de classe flexible dans 3 écoles primaires d’Angers. Basé sur une étude américaine, 12% des élèves auraient plus de motivation à apprendre en activité. Charlène Delépine propose donc de mettre à disposition pour les générations futures des ateliers pour apprendre en pédalant, à l’aide de vélo-bureau, de remplacer les chaises par des ballons géants ou de faire des coins lecture avec des coussins picot en école primaire. « Le bénéfice est clairement démontré à Chalon-sur-Saône, toutes les 20 minutes les élèves changent d’îlots de travail et les progrès d’apprentissage sont remarquables ». « Les vélos-bureaux favorisent l’activité et de facto une meilleure santé publique, les ballons développent une meilleure posture pour le dos… et les enfants sont plus posés, sociables et détendus et leur concentration est améliorée ».

Si le projet est accepté, l’idée est de développer la formule sur une classe maternelle et une classe de CM1 dans 3 écoles primaires angevines et d’observer l’impact en fonction de l’âge. Une dotation de 10.000€ est prévue par la ville d’Angers pour l’achat du mobilier, l’accompagnement des élèves et la mise en place des nouveaux plannings de cours. « Je n’estime pas avoir la formule magique, mais il est important de s’adapter aux nouvelles générations et d’apaiser les choses » conclut Charlène Delépine.

Quelques rappels pour aller voter :

Il vous reste quelques jours pour aller voter pour les 5 projets qui vous tiennent à cœur pour la ville d’Angers parmi les 48 proposés. Nouveauté de cette année, 2 de vos choix devront être orientés végétal. Tous les angevins peuvent voter à partir de 11 ans. Rendez-vous dans l’un des points de vote pour déposer votre bulletin dans l’urne. Les projets sélectionnés seront réalisés d’ici 2021. Pour cette deuxième édition, 1 million d’euros seront une nouvelle fois alloué pour la mise en place des idées. 5 thèmes sont représentés : Culture et Rayonnement / Confort et Embellissement / Végétal / Loisirs, sports et éducation / Éco-citoyenneté. Quelques projets de l’an dernier sont déjà visibles dans les différents quartiers d’Angers comme l’installation de pièges à frelons asiatiques, la mise en place du fil touristique traversant la ville, l’installation de ruches, la création de l’arbre numérique au Parc Saint-Serge, l’installation de cendriers dans plusieurs lieux public ou divers projets artistiques. Plus de renseignements à L’Agora du budget participatif, place du Ralliement à Angers.