Agriculture

Angers Loire Métropole s’investit dans un Projet Alimentaire

Publié

le

Programme d’actions 2020 – 2021 du Projet alimentaire d’Angers Loire Métropole (DR)

Lors du conseil de communauté du 12 octobre 2020, les conseillers d’Angers Loire Métropole ont délibéré sur le Projet Alimentaire.

Le Projet Alimentaire de Territoire (ou PAT) est un outil qui permet, aux acteurs du système
alimentaire territorial, de s’accorder sur une stratégie en faveur d’une alimentation durable, en
complément des opérations engagées.
En 2019, plusieurs temps forts (enquête alimentaire citoyenne, comités de pilotages, tables rondes et
ateliers), ont été l’occasion de solliciter une cinquantaine de structures partenaires pour la construction d’une stratégie commune au territoire, synthétisée dans une feuille de route à horizon 2030.

La mobilisation des acteurs du système alimentaire territorial permet aujourd’hui d’affirmer une
volonté forte et partagée de faire du Projet Alimentaire Territorial un levier pour la transition
écologique. Cet objectif, étant transversal, concerne l’ensemble des opérations à conduire au travers du PAT. Le projet alimentaire territorial a pour finalité de « développer et promouvoir une alimentation saine et locale par tous et pour tous».

Cette finalité se mesure à trois grandes ambitions chiffrées pour 2030:

  • 50% d’alimentation durable au moins dans les assiettes en 2030 (produits bio,
    locaux, frais, de saison…) ;
  • Doubler l’autonomie alimentaire du territoire d’ici 2030 (nous sommes aujourd’hui à 6,5%) ;
  • Doubler le nombre d’exploitations agricoles sous signe de qualité environnementale (bio, HVE, MAE) : au moins 40% en surface agricole utile d’ici 2030 (contre 20% estimé aujourd’hui).

Cinq orientations :

  • Orientation 1 : Préserver, développer et valoriser une agriculture durable et
    résiliente tournée vers le territoire ;
  • Orientation 2 : Renforcer les stratégies territoriales des industries agroalimentaires ;
  • Orientation 3 : Favoriser l’accès aux produits locaux et durables ;
  • Orientation 4 : Accompagner le changement des comportements alimentaires ;
  • Orientation 5 : Organiser une alimentation durable pour tous ;

La feuille de route envisagée comprend également plusieurs objectifs, des résultats à atteindre chiffrés, et une soixantaine de propositions d’actions.

Avec les Assises de la Transition Ecologique qui commencent ce mois-ci, la question alimentaire sera
de nouveau ouverte à la concertation avec la thématique « se nourrir ». La finalité et les ambitions du
projet, validées collégialement, poseront le cadre de la concertation. La stratégie du projet et le premier plan d’action s’appuient sur un diagnostic du territoire et l’expertise d’une cinquantaine de structures partenaires. Ils sont donc considérés comme une base de connaissance solide et argumentée pour les débats.

Lors du délibéré, le conseil a validé les ambitions et orientations du Projet Alimentaire, le premier programme d’actions pour 2020/2021 ainsi que le cadre de la concertation pour les Assises de la Transition Ecologique.

Retrouvez le cahier des délibérations sur le site de l’agglo.