Sante

Pour la première fois, un hôpital public pourrait passer dans le privé.

Publié

le

Hôpital de Longué-Jumelles.

Dans le Maine-et-Loire, l’hôpital de Longué-Jumelles, surendetté, pourrait être racheté par un groupe privé. Le Groupe de Gauche au Département dévoilera ce lundi un voeu en Assemblée privilégiant l’offre publique de reprise de l’établissement de soins.

Avec une comptabilité en berne, déjà en 2015, le Président Gillet se disait « attentif à la situation », concernant l’octroi de garanties d’emprunts par le Département

À l’hôpital de Longué-Jumelles, les quelque 80 fonctionnaires sont inquiets. Surendetté, l’établissement de cette commune du Maine-et-Loire pourrait être racheté par un groupe privé gérant une soixantaine d’Ehpad, « Le Noble Age ». Une perspective qui effraie les salariés, ces derniers redoutant notamment une hausse des tarifs pour les patients ainsi que la perte de leur statut de fonctionnaire.

Le Département de Maine-et-Loire à son mot à dire

Parmi les décisionnaires sur le futur choix de l’opérateur hospitalier, Le Département de Maine-et-Loire se fait entendre par la voix de son opposition. Laquelle déposera une motion en faveur de la solution publique. « Une motion pour que le débat ait lieu démocratiquement et que chaque conseiller départemental puisse prendre clairement position sur la future carte sanitaire et médico-sociale de l’ensemble du saumurois. » indique Grégory Blanc, chef de file de la Gauche au Département.

Pour l’hôpital de Longué-Jumelles, la situation devrait bientôt se décanter. L’ARS ( l’agence régionale de Santé) tranchera à la fin du mois entre « Le Noble Age » et l’autre candidat à la reprise, le CHU d’Angers.

De son côté, interrogé cet après-midi, Christian Gillet indique que sa décision n’est pas encore prise. Pour autant, il juge ce vœu « idéologique et dogmatique », opposé le public contre le privé, une chose impensable. Il demandera à sa majorité de voter contre ce voeu.

Néanmoins, lors de la séance de l’assemblée départementale lundi, les conseillers départementaux pourront interroger le Préfet de Maine-et-Loire sur cette question.

La rédaction apporte chaque jour son lot quotidien d'information angevine, pour vous fournir l'essentiel de l'actualité de la journée.Vous avez une information urgente, pratique, n’hésitez-pas envoyez la nous sur redaction@my-angers.info

Continuer à lire
Cliquer pour commmenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

2 + 3 =