Economie

Au programme du conseil de communauté de lundi : l’équilibrage de la dette d’Angers, le transport urbain, et le recyclage de matériaux !

Publié

le

Crédit TB – 55 dossiers seront étudiés lors du conseil de communauté de ce lundi.

Lundi 14 octobre se déroulera le conseil de communauté. Ce qu’il faut retenir des délibérations…

Économie. C’est officiel pour la ville d’Angers, la dette est équilibrée. Promesse de mandat tenue pour Christophe Béchu qui a réussi à se fixer une limite à 381,5 millions d’euros à périmètre constant au 1er janvier 2014 et au 1er janvier 2020. Les travaux concernant les nouvelles lignes B et C du tramway s’élèvent à 70 millions d’euros. La ville d’Angers est cependant toujours à la recherche de 34 millions d’euros (11 millions d’euros pour le budget principal et 23 millions d’euros pour le budget transport). Les conditions de financement du tramway seront évoquées lundi en conseil de communauté. À noter que le bilan de financements de la ville sera présenté à ce conseil. « Pour un prêt de 100M€ sur 25 ans, la ville aura économiser, grâce aux conditions actuelles d’emprunt, l’équivalent de 20 millions d’euros, soit le financement du nouveau centre des congrès Jean Monnier » sourit Christophe Béchu.

Parc des Expositions d’Angers. Dans le cadre de la politique de développement, il est envisagé de réaliser une opération destinée à moderniser et augmenter la capacité d’accueil de l’actuel Parc des Expositions, situé route de Paris. « La capacité d’accueil a été jugée insatisfaisante au regard des événements à rayonnement national voire international comme le SIVAL » note le maire d’Angers. La ville va donc réaliser des études préalables en amont pour définir l’opération. En parallèle, Angers Loire Métropole va engager des études sur les terrains situés à l’entrée Est de la ville autour du Parc des Expositions et de la Cité de l’objet connecté pour valoriser ce secteur d’entrée de l’agglomération. Le cout de ces études est estimé à 240.000€ TTC. Une stratégie de réaménagement global de ce secteur est donc à prévoir.

Transport. D’ici le mois de janvier 2020, plus aucun bus acheté par la ville ne circulera au diesel. Tous les bus neufs seront équipés de moteurs roulants aux biogaz. De plus, dans le cadre des travaux de des lignes B et C du tramway, les riverains du boulevard Allonneau d’Angers vont bénéficier d’une indemnisation pour l’automatisation des portails et des portes de garages afin de faciliter la circulation des véhicules et gagner du temps au moment de l’entrée et/ou de la sortie. L’enveloppe allouée est estimée à 150.000€ au total.

Avrillé. Enfin, la ville d’Avrillé a engagé depuis 2011 un projet de restructuration de son centre-ville pour le rendre plus attractif avec l’arrivée du tramway. Dans ce sens, la réalisation de l’ensemble des aménagements est prévue pour 2030 pour un montant de plus de 58M€ hors taxe. D’ici là, la réalisation de l’opération nécessite la délocalisation de l’usine de recyclage Atlantique Ferraille Métaux (AFM) vers une nouvelle zone industrielle. Angers Loire Métropole va apporter une aide financière à hauteur de 4 millions d’euros pour la réinstallation de l’usine AFM.

À noter également qu’en fin de conseil de communauté, Christophe Béchu formulera un vœu pour le groupe Casino. Après l’ouverture de l’hypermarché de la Roseraie le dimanche après-midi sans personnel, c’est au tour du Casino Shop du boulevard du Roi René d’élargir ses horaires d’ouverture 24h/24 et 7jrs/7. « Je présenterai un vœu pour dénoncer une provocation qui est arrivée par une lettre sans que je sois prévenu au préalable » dénonce le maire d’Angers, Christophe Béchu.