Economie

Coronavirus. Le préfet n’écarte pas la fermeture des bars dans les grandes villes du Maine-et-Loire

Publié

le

Coronavirus. Le préfet n’écarte pas la fermeture des bars dans les grandes villes du Maine-et-Loire

Le Préfet prendra demain matin l’arrêté portant obligation du port du masque sur l’ensemble du territoire départemental, dès lors que le décret instaurant l’état d’urgence sanitaire sera paru, il évoque également le cas des bars et restaurants.

Alors que le décret instaurant l’état d’urgence sanitaire paraitra d’ici demain matin, sur tout le territoire national, le préfet de Maine-et-Loire s’apprête à renforcer les mesures sanitaires. Après son extension de l’obligation de port du masque à l’ensemble du terroitoire départemental, dès ce samedi, le préfet a évoqué la situation sanitaire dans les bars.

« Outre les nouvelles mesures nationales précisées dans le décret que j’ai rappelées précédemment et qui s’appliquent sur l’ensemble de l’hexagone, je ne prends, à ce stade, aucune restriction supplémentaire, pour les établissements recevant du public ou la vente d’alcool, mais l’hypothèse est à l’étude dans certaines communes urbaines particulièrement touchées (si de nouvelles restrictions plus spécifiques devaient intervenir, la décision ne serait prise qu’en concertation avec les maires concernés).« explique le préfet, confirmant qu’une fermeture des bars n’est donc pas à écarter.

À la veille des vacances de la Toussaint et afin de ne pas être amené par une dégradation accrue de la situation sanitaire à prendre des mesures plus contraignantes encore, j’en appelle à chacun pour limiter autant que possible les échanges et regroupements amicaux et familiaux qui négligeraient les gestes barrières, car c’est aujourd’hui dans les familles et les soirées entre amis que les clusters apparaissent, notamment lorsque le nombre de 6 personnes est dépassé. Ce chiffre de 6 correspond aux constats que l’on a pu faire pour les personnes contacts qui se sont révélées positives au Covid-19″ conclut le préfet

Continuer à lire
Cliquer pour commmenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

+ 37 = 39