Social-citoyenneté

Jacques Toubon en visite à Angers pour défendre son projet de médiation dans les services publics.

Publié

le

© Crédit photo Valentin LE GUILLOUX – Jacques Toubon, Défenseur des Droits, a passé sa journée à l’Hôtel du Département, hier après-midi à Angers.

À l’occasion de sa visite dans les Pays-de-la-Loire, Jacques Toubon s’est arrêté hier à Angers pour mettre en place la nouvelle organisation du territoire. Il a pu rencontrer 17 des 22 délégués régionaux, les élus locaux et les responsables des services de l’État. Une rencontre basée sous le signe de la médiation.

Le défenseur des Droits Jacques Toubon a profité de la semaine nationale de la médiation pour rencontrer ses délégués territoriaux, les élus et les médiateurs sur le thème des enjeux relatifs au développement de la médiation dans les relations avec les services publics. Après l’Auvergne-Rhône-Alpes sur le thème des droits de l’enfant, la Normandie sur les discriminations liées au handicap, la Corse sur l’offre de soins dans un contexte d’insularité, Toulon sur les femmes vulnérables, le Défenseur des droits poursuit son tour des 13 régions de France dans le Maine-et-Loire. Ces visites de terrain permettent avant tout de souligner le travail des 500 délégués de l’institution qui reçoivent gratuitement celles et ceux qui peinent à accéder à leurs droits. Attaché à l’accès aux droits et en particulier aux droits sociaux dont peuvent bénéficier les personnes les plus précaires, il a accepté de participer au dispositif expérimental de médiation préalable obligatoire (MPO) mis en place depuis le 1er avril 2018. « Je veux que les institutions dialoguent de manière plus égales avec les citoyens » insiste Jacques Toubon. C’est tout l’enjeu de la nouvelle expérimentation. « Pour les contestations sur les prestations de Pôle emploi, le Revenu de solidarité active, les aides personnalisées au logement ou la prime exceptionnelle de fin d’année, on ne pourrait enregistrer une requête devant le tribunal administratif de Nantes sans médiation préalable » complète le défenseur des Droits Jacques Toubon. Cette médiation gratuite dévolue à un tiers neutre, impartial et indépendant, intervient après les recours administratifs et offre ainsi à un public précaire, pour lequel l’accès au juge est souvent difficile, un véritable espace de dialogue propice à l’accès aux droits.

La visite du haut fonctionnaire a également pour but de faire le point de la situation avant son départ d’ici les 9 prochains mois. L’évaluation finale se déroulera en 2021, avec peut-être à la clef de nouvelles prestations pour les Allocations Familiales.

La rédaction apporte chaque jour son lot quotidien d'information angevine, pour vous fournir l'essentiel de l'actualité de la journée.Vous avez une information urgente, pratique, n’hésitez-pas envoyez la nous sur redaction@my-angers.info

Continuer à lire
Cliquer pour commmenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

9 + 1 =