Culture

Le festival estival « Par-delà les villages en Anjou » a rassemblé 5.250 visiteurs pour sa première édition

Publié

le

© Crédit photo Valentin LE GUILLOUX – La première saison du festival estival « Par-delà les villages en Anjou » s’est tenue du 9 juillet au 29 août à Corzé et Cornillé-les-caves.

Pari réussi pour la première édition du festival estival Par-delà les villages en Anjou qui s’est tenu durant tout l’été à Corzé et à Cornillé-les-caves. 2 villages qui ont été en fête aux couleurs théâtrales, musicales, artistiques de la fin d’après-midi jusqu’à la tombée de la nuit. 5.250 visiteurs sont venus profiter des 16 soirées organisées du 9 juillet au 29 août dernier.

Ce matin avait lieu le débriefing de la première édition du festival estival Par-delà les villages en Anjou. « Un public inattendu a répondu présent pour ce premier appel afin de faire la fête à l’ancienne » se félicite Xavier de Richemont, Président de l’Office de Tourisme Anjou Loir et Sarthe. « Notre projet a bien fonctionné et nous avons rassemblé 5.250 visiteurs sur les 16 soirées totales ». L’objectif était pourtant clair pour les organisations de l’événement : offrir aux villages des soirées atypiques qui sont normalement réservées aux grandes villes. Pour cette première édition, ce sont les villages de Corzé et Cornillé-les-caves qui ont été retenus. En moyenne, 350 personnes sont venues passer la fin de la journée à la campagne, sur le mode des fêtes estivales traditionnelles. Au programme, 10 pièces de théâtre, 20 concerts, des randonnées découvertes, des marchés de producteurs, des expositions d’art, des visites guidées des villages, et à la nuit tombante, plusieurs « sons et lumière » mettant en valeur l’architecture du village. « Le parcours lumineux avec les bougies et les torches à l’entrée des villages a beaucoup plu au public » complète Xavier de Richemont.

Événement 100% gratuit organisé par l’Office de Tourisme Anjou Loir et Sarthe (OTALS), c’est avant tout une volonté de raviver les mémoires collectives pour faire découvrir la particularité de chaque village aux visiteurs. « On a essuyé les plâtres malgré quelques imperfections au niveau de la gestion des repas » précise Xavier de Richemont. De fait, 3.500 repas ont été distribués pendant les 7 semaines de festival. Du côté des 32 projections lumineuses, c’est un sans-faute pour les 4 étudiants de l’EEGP d’Angers, bénévoles pour créer une ambiance lumineuse propre à chaque monument. De fait, le Moulin de Corzé, l’église Saint-Germain, l’église Saint-Malo et la Mairie de Cornillé-les-caves se sont revêtus de couleurs inédites. « On va élargir les champs d’actions pour les prochaines éditions. 2 nouveaux villages seront sélectionnés d’ici le mois de février prochain, à nous de pérenniser l’événement » souligne Xavier de Richemont. Pour celles et ceux qui n’ont pas pu profiter du festival cet été, Par-delà les villages en Anjou prépare actuellement une édition hivernale des projections lumineuses au moment de l’avent, le 21 décembre à Corzé et le 22 décembre à Cornillé-les-Caves. Un marché de Noël, des concerts et des animations sont en cours de réflexion. « À plus long terme, nous voulons réveiller les 23 clochers de la communauté en investissant les 23 villages historiques du Territoire pour créer un événement unique tout public pour valoriser notre patrimoine » conclut Xavier de Richemont.