Economie

Gabriel Attal en déplacement ce matin à Angers pour défendre le mécénat sur le territoire

Publié

le

© Crédit photo Valentin LE GUILLOUX – Gabriel Attal était ce matin à Angers pour un échange avec des chefs d’entreprise et des acteurs associatifs locaux.

Gabriel Attal, secrétaire d’état auprès du ministre de l’Éducation nationale et de la Jeunesse, était en déplacement ce matin à Angers à la CCI du Maine-et-Loire. Avant l’examen des mesures fiscales sur le mécénat figurant sur le projet de loi Finances 2020, une séance d’échanges et de débats avec plusieurs chefs d’entreprise et acteurs associatifs a permis de tirer les conclusions pour renforcer le lien entre entreprises et associations.

Le mécénat territorial a été abordé sous toutes les coutures ce matin, à la CCI du Maine-et-Loire, en compagnie de Gabriel Attal, secrétaire d’état auprès du ministre de l’Éducation nationale et de la Jeunesse. Juste avant l’examen des mesures fiscales sur le mécénat inscrites dans le projet de loi Finances 2020, Gabriel Attal a rencontré plusieurs entrepreneurs engagés pour le développement des associations au sein de leur territoire. « Plus de 3.000 associations sont présentes à Angers dans le domaine du sport, de la culture, du social et plus récemment sur la thématique de l’innovation » a tenu de rappeler Michèle Moreau, 1ère adjointe à la mairie d’Angers.

Au travers de près de 2 heures d’échanges, le secrétaire d’État a rappelé sa volonté d’initier un mouvement pour renforcer les liens entre les entreprises et les associations pour l’intérêt général. En effet, depuis le 1er janvier 2019, de nouvelles dispositions fiscales favorisent le mécénat des TPE et PME. « Je veux fédérer les acteurs ensemble pour notre territoire grâce au mécénat. Nous avons un effort à faire au niveau de la communication. Plus d’associations ont besoin d’être financées » explique Gabriel Attal. Cette rencontre a permis de mettre l’accent sur les raisons qui incitent un chef d’entreprise à s’engager auprès d’une association. « Nous allons déployer les connaissances nécessaires aux entreprises pour faire connaître le dispositif de mécénat dans les entreprises » précise le secrétaire d’État auprès du ministre de l’Éducation nationale et de la Jeunesse. Ce temps-fort a également permis de déterminer les freins à lever pour démultiplier le mécénat sur l’ensemble du territoire. « Nous n’avons pas encore défini concrètement la contrepartie à donner au mécénat. Nous allons mettre en place un groupe de travail pour clarifier les choses, notamment dans le domaine sportif » explique-t-il.

À noter qu’en Pays de la Loire, 1 entreprise sur 5 est mécène, faisant de la région un modèle pour la pratique. Selon la 1ère étude sur le mécénat d’entreprise en Pays de la Loire d’avril 2016, 62% des mécènes de la région s’engagent en faveur du sport.