Angers

Panneaux lumineux et Angers Télé, un nouveau couac pour Frédéric Béatse ? [VIDEO]

Publié

le

Credit AM - photo prise le 24 octobre en matinée.

Credit AM – photo prise le 24 octobre en matinée.

Alors qu’Angers Télé faisait le point avec la presse locale ces derniers jours, huit mois après son lancement, aujourd’hui apparaît un nouveau couac qui pourrait coûter cher à Frédéric Béatse, maire d’Angers et candidat en mars prochain à sa propre succession. En cause, Angers télé et les panneaux lumineux.

Alors que Jean-claude Bachelot insistait à dire en préambule de la conférence de presse d’Angers Télé, selon Angers Mag « Non ce n’est pas télévision de monsieur le maire et je ne suis pas le rédacteur en chef ». Non loin de faire le procès ici, ni d’Angers Télé, de Frédéric Béatse ou des panneaux lumineux mais plutôt d’un couac de la collectivité angevine et de ses plannings publicitaires qui pourraient coûter cher aux comptes de campagne du candidat Béatse.

Selon nos derniers constats, des publicités d’Angers Télé fleurissent sur les « décriés » panneaux lumineux de la ville, publicités bien sûr gratuites car ajoutées avec un logo de la ville. (en échange de l’installation d’une quarantaine de panneaux Decaux dans la ville, l’opérateur offre des « écrans publicitaires » à la collectivité pour annoncer des manifestations culturelles ou sportives mais aussi pour les organismes comme Angers Télé). Nous posons ici la question de savoir si oui ou non, la télévision angevine est une action de la ville et de son Maire, Frédéric Béatse et si c’est le cas, la collectivité peut-elle pour autant durant la campagne, promouvoir la télévision angevine sur des écrans publicitaires ?

Or comme le rappelle ci-dessous le code électoral « aucune campagne de promotion publicitaire des réalisations ou de la gestion d’une collectivité ne peut être organisée sur le territoire des collectivités intéressées par le scrutin. » Pour le juge électoral, « la collectivité peut continuer à communiquer avec ses outils de communication, à organiser des manifestations, dès lors que ces initiatives ont un caractère habituel, traditionnel et ne sont pas assorties d’actions destinées à influencer les électeurs (CC 13 décembre 2007, AN Bouches-du-Rhône 1re circ.). » et l’Article L52-1 alinéa 2 du code électoral précise « A compter du premier jour du sixième mois précédant le mois au cours duquel il doit être procédé à des élections générales, aucune campagne de promotion publicitaire des réalisations ou de la gestion d’une collectivité ne peut être organisée sur le territoire des collectivités intéressées par le scrutin. Sans préjudice des dispositions du présent chapitre, cette interdiction ne s’applique pas à la présentation, par un candidat ou pour son compte, dans le cadre de l’organisation de sa campagne, du bilan de la gestion des mandats qu’il détient ou qu’il a détenus. Les dépenses afférentes sont soumises aux dispositions relatives au financement et au plafonnement des dépenses électorales contenues au chapitre V bis du présent titre. »

Contacté la CNCCFP (commission Nationale des comptes de campagne et des financements des partis politiques) indique «  Si il peut y avoir litige, et après examen de la requête d’un tiers, le juge électoral pourrait invalider le compte de campagne tout ou en partie »

La télévision angevine Angers Télé est-elle une action de la ville ou pas ? A vos commentaires.

Vidéo prise le 24 octobre en matinée Rue Saint-Laud
[youtube v_pnuNYZPbI]

La rédaction apporte chaque jour son lot quotidien d'information angevine, pour vous fournir l'essentiel de l'actualité de la journée.Vous avez une information urgente, pratique, n’hésitez-pas envoyez la nous sur redaction@my-angers.info

Continuer à lire
10 Commentaires

10 Commentaires

  1. Pingback: Rencontres de l’éducation populaire.Récupération ou réel engouement du maire d’Angers ? | My Angers.info

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

− 1 = 3