Électronique : Angers conclut un accord avec les Philippines

Crédit : A.M. De gauche à droite : Michel Perrinet, Dr Dan Lachica, Christophe Béchu, Maria Teresa Lazaro.

Un an jour pour jour après le World Economics Forum tenu à Angers, la Fédération des industries électroniques des Philippines a signé un accord de partenariat et d’échanges avec Angers French Tech et la Ville.De nouveaux accords devraient être signés prochainement. 

Signature d’un protocole d’accord sans précédent

C’est un pays d’Asie du Sud-Est qui va gagner à être connu par les Angevins. Les Philippines étaient hautement représentées ce jeudi 25 octobre par son ambassadrice en France, Maria Teresa Lazaro, et sa fédération nationale des industries électroniques, en la personne du Docteur Dan Lachica. Aux côtés de Christophe Béchu, maire de la ville d’Angers, et de Michel Perrinet, délégué territorial d’Angers French Tech, ils ont signé un Memorandum of Understanding (MOU), ou protocole d’accord, de développement mutuel industriel et technologique. Les deux parties, dans ce texte scellant l’association de leurs forces, mettent noir sur blanc leur « croyance en ce que chaque coopération serve leurs intérêts communs et contribue au développement de l’innovation ».

Ambitions mondiales pour nos entreprises

« Cela s’inscrit dans une histoire, a rappelé l’édile angevin, qui est celle du rayonnement de notre territoire ». Christophe Béchu a fait preuve d’un enthousiasme non feint au moment de présenter et signer le protocole d’accord fondé sur la réciprocité avec les Philippines. L’enjeu ? « Tisser des liens particuliers avec le secteur électronique des Philippines, pour une fertilisation croisée » des énergies et potentiels de chaque territoire. « C’est l’occasion de prendre pleinement confiance en notre économie locale, a poursuivi le maire, car notre humilité angevine à laquelle nous somme attachés ne signifie pas absence d’ambitions, ni même d’ambitions mondiales pour nos entreprises et notre rayonnement. »

Concrétiser dès les prochaines semaines

« Rien n’aurait pu être possible sans le World Economics Forum » (WEF) a précisé Maria Teresa Lazaro, ambassadrice philippine, rappelant le rôle primordial que le salon a joué dans la renommée de la préfecture du Maine-et-Loire. C’est d’ailleurs à la suite du WEF, « dont on peut dire aujourd’hui qu’il y a eu un ‘avant’ et un ‘après' » soulignait Christophe Béchu, qu’a été créée la coopérative Angers French Tech, « un atout de classe mondiale », se félicitait Michel Perrinet, combinant « le meilleur du public et le meilleur du privé ». Avant d’insister : « Avoir [cet atout] c’est bien, encore faut-il que les acteurs l’utilisent, en sachant comme nous pouvons accompagner nos innovateurs ». Les accords conclus au plus haut niveau « devront, et seront, mobilisables par les entreprises de notre territoire dès les prochaines semaines ».

Universités et grandes écoles sollicitées

« I’m in love with France » souriait le Dr Lachica, qui nous a confié vouloir « non seulement enrichir les liens entre consommateurs et fournisseurs, mais également entre chercheurs à travers les universités et grandes écoles ». Dès les prochains jours, les bureaux d’Angers French Tech seront ouverts aux chefs d’entreprises philippins, en vue d’une collaboration pour tirer vers le foisonnement économique que représente le secteur technologique. En attendant des conventions entre établissements d’enseignement supérieur et de recherche. L’archipel asiatique, qui bénéficie depuis plusieurs années d’un taux de croissance supérieur à 6% de PIB, est un pilier en la matière : 50% de ses exportations concernent le monde du digital et de la tech. Mais, parmi ces exportations électroniques, seul 1% parvient jusqu’en France. La marge de progression est immense.

Après cette première signature, d’autres devraient suivre, on parle de la Chine prochainement puis du Pérou.

 

Publié le 26/10/2018

Vous pouvez partager
Angers Info est un média 100% indépendant. Aidez-nous dans notre développement. En soutenant Angers Info ici , chaque donateur bénéficie d'une réduction d'impôt de 66 % du montant de ses dons, dans la limite de 20 % du revenu imposable. Il reçoit un reçu fiscal en fin d’année.

Retrouvez toute l'actu d'Angers et sa région nos contenus et toutes nos photos et reportages sur notre page Facebook et sur notre compte Twitter

La nouvelle application mobile Angers Info est en ligne sur Google Play Store et dorénavant sur toutes les plateformes windows.

Catégories:
Technologie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

+ 78 = 88

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

titre
titre