Immobilier

L’opposition Angers Ecologique et Solidaire s’exprime au sujet des logements étudiant et propose des solutions

Publié

le

Yves Aurégan pour la liste « Angers écologiste et solidaire »

Angers Ecologique et Solidaire s’est exprimé au sujet des logements étudiants et principalement de la situation dans laquelle se trouvent certains étudiants. L’opposition appel la ville d’Angers et Angers Loire Métropole à « se rapprocher d’un nombre suffisant de propriétaires de ces meublés locatifs afin d’offrir une solution immédiate de logement à ces 150 étudiant-e-s« .

Depuis la rentrée universitaire, la situation de plusieurs centaines d’étudiant-e-s continue de se
précariser du fait de « la tension du marché immobilier locatif » suppose le groupe Angers Ecologique et Solidaire. « Malgré la solidarité de nombreux-ses angevin-ne-s et les initiatives des partenaires locaux (université, syndicats étudiants, opération « un lit pour la nuit » …), près de 150 étudiant-e-s sont encore sans logement pérenne dont certain-e-s ont dormi dans la rue, tandis ce que d’autres ont été contraints d’abandonner leur année universitaire« . Pour l’opposition emmener par Yves Aurégan, « il y a une urgence manifeste à loger ces étudiant-e-s alors même
que les conséquences de la situation sanitaire contribuent à rendre leurs conditions d’études et de vie plus anxiogènes que jamais
« .

« Nous appelons les élues de la majorité à intervenir »

Si la crise du logement ne date pas de cette année, en cette période de crise sanitaire, la situation est inédite. Comme l’avait indiqué Christian Robledo, président de l’Université d’Angers « c’est la première fois que des étudiants renoncent à leurs études à cause du logement« . Pour le groupe d’Yves Aurégan, il faut intervenir « Une nouvelle fois, nous appelons les élus de la majorité à intervenir. De nombreux logements sont en effet retirés du marché locatif conventionnel pour être proposés en location meublée de courte durée. Nous proposerons à l’avenir d’utiliser tous les moyens que met la loi à la disposition des collectivités territoriales d’une part, et des évolutions législatives d’autre part afin de limiter l’effet nocif de la multiplication de ce type de location de courte durée sur la disponibilité et les prix des logements. […] Mais dès aujourd’hui, nous appelons la ville d’Angers et Angers Loire Métropole à se rapprocher d’un nombre suffisant de propriétaires de ces meublés locatifs afin d’offrir une solution immédiate de logement à ces 150 étudiant-e-s« .

Une ville garant pour les étudiants ?

L’incidence de la situation sanitaire sur le tourisme a pour effet que nombre de ces logements sont « peu ou pas occupés« . Pour cela, Angers Economique et Solidaire propose une autre solution « Les collectivités, en lien avec l’Université, pourraient proposer aux bailleurs de remettre jusqu’à la fin de l’année universitaire ces logements sur le marché conventionnel, en se portant garants du paiement des loyers afin d’offrir un logement décent et pérenne à ces étudiant-e-s et ainsi leur permettre de se consacrer à leurs études. Ces loyers, raisonnables, devront être fixés en concertation avec la ville et Angers Loire Métropole. Cette proposition concrète, dont la mise en œuvre nous semble réalisable à très brève échéance serait une première étape indispensable. Elle appelle cependant en parallèle, à moyen et long terme, une stratégie de création de logements étudiants, par la réhabilitation, la rénovation et la construction, destinés à accueillir dans des conditions dignes les étudiant-e-s que la ville d’Angers attire chaque année en plus grand nombre, preuve du dynamisme de notre territoire dont nous ne pouvons que nous réjouir« .

Continuer à lire
Cliquer pour commmenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

9 + 1 =