Social-citoyenneté

Crise du coronavirus. Le syndicat Sud Santé Sociaux du CHU d’Angers sonne l’alarme

Publié

le

Crise du coronavirus. Le syndicat Sud Santé Sociaux du CHU d’Angers sonne l’alarme (FB Sud)

Le syndicat Sud Santé Sociaux du CHU d’Angers a publié un communiqué ce mardi 27 octobre, après avoir déposé un droit d’alerte.

Alors que la crise du coronavirus est particulièrement marquée ces dernières semaines, provoquant une forte tension sur les centres hospitaliers partout en France, le syndicat Sud Santé Sociaux du CHU d’Angers publie un communiqué pour sonner l’alarme. « La deuxième vague, prévisible d’après de très nombreux soignants, que  le gouvernement et nos Directions n’ont pas anticipée est en train de déferler sur les hôpitaux. Au CHU D’Angers, la quasi-totalité des services  est  impactée. Partout des patients COVID se font hospitaliser et de plus en plus de collègues sont testés positif ou cas contact. En Réanimation Médicale, 50% des lits sont, à ce jour,  occupés par des patients COVID. »

Le syndicat dénonce à travers ce communiqué, le manque d’anticipation généralisé dans l’hôpital ainsi que le manque d’effectif. « Au-delà du sous-effectif  chronique de postes d’Infirmières et  d’Aides-Soignants, du non remplacement des collègues en arrêt maladie…, se pose la question du niveau de compétences des nouvelles collègues affectées sur la réanimation. Ces collègues novices sont mises en très grande difficulté par manque de temps de formation. »  » Si l’embauche de personnel s’avère impossible par manque de candidats, la Direction doit très rapidement décider le report, la déprogrammation de soins non urgents afin de renforcer les secteurs impactés par les patients COVID. Les équipes sont épuisées, au bord de la rupture et la période hivernale, avec son cortège de pathologie saisonnière, ne fait que commencer. »

« Pour SUD La situation est grave et des réponses franches et adaptées doivent être prises immédiatement par notre Direction. » conclu le communiqué, précisant qu’un droit d’alerte concernant la situation de la réanimation médicale a été déposé par SUD lundi 26 octobre.