Justice

Alcool, vitesse, refus d’obtempérer. Les gendarmes parlent d' »inconscience », après le bilan routier de ce samedi.

Publié

le

DR Alcool, vitesse, refus d’obtempérer. Les gendarmes parlent d' »Inconscience », après le bilan routier de ce samedi.

Ce samedi , les gendarmes du peloton motorisé de Vivy dans le Maine-et-Loire ont été confrontés à deux situations particulières qui « reflètent l’inconscience d’une certaine catégorie d’usagers de la route » expliquent les militaires.

Le matin à 09h20, en contrôle de la vitesse sur la RD960 à CIZAY LA MADELEINE, les gendarmes interceptent un véhicule circulant à la vitesse de 167 km/h pour une limitation à 110 km/h. Le conducteur, âgé de 47 ans et demeurant dans la région, était en outre fortement alcoolisé (0,96 mg/l d’air expiré) et conduisait sans permis valide.

Dans la soirée à 20h20, sur la commune de VARENNES SUR LOIRE, une patrouille, en mission de contrôle de l’alcoolémie, fait l’objet d’un refus d’obtempérer dans le centre du bourg, le conducteur accélérant brusquement au moment où les gendarmes tentent de le contrôler. « Visiblement pas en état pour maîtriser son véhicule, il percute un peu plus loin un poteau EDF, la voiture finissant accidentée au milieu de la route » racontent les gendarmes de l’Escadron départemental de sécurité routière. Non blessé mais « fortement alcoolisé », l’automobiliste âgé de 20 ans et habitant non loin de là en Indre-et-Loire, présente un taux de 0,80 mg/l d’air expiré.

Les deux auteurs devront s’expliquer prochainement devant le tribunal correctionnel de Saumur.

La rédaction apporte chaque jour son lot quotidien d'information angevine, pour vous fournir l'essentiel de l'actualité de la journée.Vous avez une information urgente, pratique, n’hésitez-pas envoyez la nous sur redaction@my-angers.info

Continuer à lire
Cliquer pour commmenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

+ 55 = 58