Economie

Reconfinement : une pénurie à craindre dans les supermarchés du Maine-et-Loire ?

Publié

le

A l’heure où un reconfinement se profile dans le Maine-et-Loire, faut-il craindre à nouveau d’une pénurie dans les supermarchés ?

Le Président de la République Emmanuel Macron ne s’est pas encore exprimé au sujet d’un reconfinement, mais les supermarchés sont déjà pris d’assaut et dans le Maine-et-Loire, on craint déjà une rupture des stocks de ceux-ci. Comme au printemps dernier, les supermarchés retrouvent la même hausse d’achat de certains produits comme les pâtes ou encore le papier WC. Michel-Edouard Leclerc, le patron des enseignes Leclerc, indiquait dans un tweet « une hausse des ventes de pâtes de 30 % et du papier WC de 20 % depuis une semaine » avant de rassurer les clients « pas de panique, il y a du stock partout. Ne rejouons pas mars 2020 ! « . Sur les rayonnages, la ruée saute aux yeux. Il y a des trous aux rayons huiles, farines, conserves, pâtes… même si les employés du magasin se sont chargés régulièrement du remplissage. L’anticipation du confinement est donc bien réelle, même si tous ne l’avouent pas. Pourtant la hauteurs des chariots de courses et les achats multiples d’un même produit ne trompent pas. Des réactions provoquées par les difficultés à venir faire ses courses. Pas la peur de manquer, mais la peur de passer un temps fou à faire ses courses dans les jours qui viennent. « J’ai continué à travailler lors de la première période de confinement, avec des horaires variables, et c’était vraiment compliqué de faire mes courses sur une heure de sortie. J’ai un peu anticipé et ça me permettra de gagner un peu de temps pour rester auprès de mes filles » confie une cliente à nos confrères du Courrier de l’Ouest. Il faut donc attendre les annonces du chef de l’Etat pour connaître l’évolution des stocks dans les supermarchés. En tout cas, les chauffeurs routiers auront du pain sur planche pour fournir les enseignes et éviter une pénurie.