Angers SCO

Angers SCO – OGC Nice : « c’est déjà mieux que rien de pouvoir jouer »

Publié

le

Stéphane Moulin Crédit : Jimmy Joubert / Angers SCO

A la veille d’affronter l’OGC Nice, le SCO d’Angers est plutôt bien préparé avant d’être confronté, à nouveau, à un club européen.

Ce dimanche 1er novembre, le SCO d’Angers affrontera l’OGC Nice, au stade Raymond Kopa, dans un contexte très particulier. Alors que le confinement a été prononcé mercredi dernier, le football professionnel a eu l’autorisation de continuer la compétition, un soulagement pour le coach angevin, Stéphane Moulin « c’est mieux que rien de pouvoir jouer à huis-clos. On a vécu rien et on l’a pas très bien vécu. Encore une fois, on ne le vit pas très bien mais encore une fois, on va pouvoir exercer notre métier« . Une chance pour l’élite du football français qui n’avait pas terminé la saison dernière, contrairement à d’autres championnats européens. « Je considère que l’on a de la chance par rapport à d’autres métiers » affirme le coach angevin qui n’hésite pas à parler de distraction « le football, c’est aussi une économie qui doit continuer à vivre, mais ça peut donner une certaine distraction aux gens. Je ne parlerais pas de donner du bonheur mais au moins un peu de bien être« . Une sorte de distraction pour affronter un club qui a joué en coupe d’Europe cette semaine dans une ville meurtrie par un attentat « c’est une équipe qui démontre un fort potentiel, en qualité et en quantité. Ils ont construit un groupe sérieux pour jouer en Europa League et en championnat et ils se positionnent comme un outsider pour jouer le haut de tableau. Ils ont mis des moyens au niveau de leurs objectifs et on s’attend à un match difficile« .

Reproduire le même match que Rennes

Après sa victoire la semaine dernière à Rennes, les Angevins s’apprêtent à affronter une équipe similaire « je pense que c’est la forte adversité à affronter depuis le début de la saison. Je dirais que c’est le même type que Rennes, mais avec un style de jeu différent de part les caractéristiques des joueurs qui la compose. C’est du même niveau en tout cas » indique Stéphane Moulin. Le coach angevin voudra réitéré le même résultat face à Rennes, mais dans des conditions d’entrainement bien meilleures « on a bien travaillé, je sens que les joueurs sont prêt, que le travail est bien et l’équipe est en train de prendre forme. Mais rien est acquis dans le football. […] Les choses se mettent en place et les joueurs ont pris tellement de plaisir face à Rennes qu’ils en veulent encore« . Angers devra également confirmer son nouveau système de jeu en 4-2-3-1 « j’attends de voir ce que cela va donner sur des prochains match. C’était un système qui pouvait embêter Rennes, mais j’attends de voir comment on va animer ce système sans se questionner sur le système de l’adversaire« .

« Je ne suis pas là pour jouer le maintient »

Après le mercato, de nouveaux joueur s’installent dans l’effectif. C’est le cas d’Ibrahim Amadou, auteur d’une bonne performance, aux côtés de Thomas Mangani, au milieu de terrain. « Je me sens de mieux en mieux. Y’a une différence entre le match de Metz et de Rennes, moi je l’ai ressenti et je me sentais beaucoup mieux face à Rennes » explique le néo-angevin qui s’adapte à tous les styles de jeu « contre Metz, c’était un match plus fermé donc être tout seul devant la défense n’était pas que face à Rennes, où c’était plus ouvert et où on était deux devant la défense. Personnellement, j’ai pas de préférence, mais quand on est deux devant la défense, je n’ai pas à me poser de question pour aller de l’avant. Ce qui n’est pas le cas quand je suis le dernier milieu« . En tout cas, Ibrahim Amadou n’est pas là pour jouer le maintient « on a un groupe de qualité, on l’a montré face à Rennes, mais je vous le dit honnêtement, je ne suis pas venu ici pour jouer le maintient. Je suis venu ici pour jouer la première partie du tableau, on est bien parti et c’est bien d’avoir de la confiance« . Un confiance que les joueurs ont avant d’affronter Nice « je ne vais pas dire que c »est interessant de les prendre maintenant comme ils ont gagné en semaine, ça peut être une source de motivation pour eux. On sait que c’est une très bonne équipe et ça ne va pas être facile de jouer contre eux […] j’espère juste que ça va être un peu plus facile pour nous le fait qu’ils aient joué en semaine, tout va dépendre de leur état de fatigue« .
Le nouvel angevin découvrira également un confinement, mais sur Angers, dans des conditions particulières « moi ça me parait normal de continuer le championnat car j’ai vécu cela en Espagne, où on a continué à jouer. En tout cas, je suis dans une situation compliquée. En Espagne, j’avais ma maison, j’étais bien, alors que là, je suis à l’hôtel. J’espère trouver un logement parce qu’un mois dans un 20m², c’est pas possible. Je ne suis pas tout seul malheureusement donc ça va être compliqué d’aller chez un collègue même si on s’entend super bien« 

Continuer à lire
Cliquer pour commmenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

+ 8 = 10