GAE : Les jeunes pousses de l’économie angevine à l’honneur

Crédit : B.D. Une douzaine de jeunes pousses reprises ou créées depuis 2015 ont pu présenter au jury et au public leurs travaux.

Le salon Grande aventure d’entreprendre, ou GAE, s’est tenu mardi 30 octobre au théâtre Le Quai à Angers. De jeunes entreprises, de tous secteurs, ont pu participer au salon, et quatre d’entre elles ont été primées par le jury et le public.

C’est « La journée de l’entrepreneuriat de l’année » pour la Chambre de commerce et d’industrie (CCI) du Maine-et-Loire. Cette dernière est à l’initiative de la Grande aventure d’entreprendre (GAE), un salon où se rencontrent de nouvelles entreprises, des experts économiques et un public curieux, qui s’est tenu mardi 30 octobre de 13h30 à 22h. Sur une douzaine de jeunes pousses de l’économie locale, créées ou reprises après le 1er janvier 2015 et dont le marché peut s’étendre à travers la France, quatre ont reçu un prix du jury ou du public.

Limiter l’empreinte carbone

Eisox, lauréat du prix Création d’entreprise, s’inscrit dans une logique, « consommer moins et préserver notre planète ». Un objectif ambitieux, décrit par son fondateur Maxence Chotard : « Réduire drastiquement la consommation énergétique dans les bâtiments ». Comment ? En élaborant et en déployant une tête thermostatique intelligente, installée sur les radiateurs d’eau chaude, capable d’identifier les pièces où l’on est présent et les pièces vides où le chauffage est automatiquement baissé. Créée en 2016, la petite société mise sur l’autonomie de son système tout en permettant aux utilisateurs, à travers une application sur mobile et tablette, le choix d’augmenter ou baisser eux-mêmes le thermostat dans chaque pièce du bâtiment. Pensé aussi bien pour les logements que pour les bureaux, Eisox vise « à la fois le marché français et également le marché européen dans les années à venir ».

Autre société mise à l’honneur, la coopérative SICLE, créée en 2016 par Vincent Chevalier, Mathieu Courbet et Eddie Pineau. Ce dernier présente sa société : « nous faisons à la fois du jardinage en vélo, chez les particuliers ou les entreprises, et de la construction et maîtrise d’oeuvre sur l’espace public ». Autrement dit, dessiner des espaces verts communs, réalisés par des entreprises tierses. Vincent Chevalier tient à rappeler les valeurs de l’entreprise, « préserver les cycles naturels, favoriser la biodiversité, limiter l’empreinte carbone et créer du lien social ». Plus de 20.000 kilomètres ont d’ores et déjà été parcouru en vélo, avec une petite remorque en bois pour transporter le matériel nécessaire au jardinage. SICLE a reçu le prix du jury de la Grande aventure d’entreprendre.

Faire durer le savoir-faire

Cette année, le GAE a récompensé, dans son prix de Reprise d’entreprise, la société à double casquette Couverture de Loire / Loire Ornement, basée dans le Saumurois. Habilitée à travailler sur des bâtiments inscrits ou classés, elle effectue des rénovations ou des créations de couverture et d’ornement basés sur tous types de matériaux non-ferreux. L’entreprise, placée en redressement judiciaire, a été reprise en février 2017 par Charlotte Duplessis et Luc Dubourg, alors salariés. Leur projet a permis de maintenir les 20 emplois de l’entreprise, cinq sur l’ornement et quinze sur la couverture. « Nous avons rénové la toiture du château d’Azay-le-Rideau, et nous avons conçu et fabriqué l’épi du château de Saumur, qui mesure 8 mètres de haut » évoque Luc Dubourg, non sans enthousiasme. « A Angers, nous avons eu ces derniers mois un premier chantier, à l’Eglise Notre-Dame-des-Victoire place Imbach. » Avant de souligner : « Nous avons deux missions : faire durer le savoir-faire, et avoir une dynamique d’acquisition de nouvelles compétences. »

Le Coup de coeur du public

Le prix Coup de coeur du public, basé sur un vote en ligne organisé ces derniers jours sur le site de la CCI, a été remis à Alexandra Guinoiseau et Tanguy Merceur, co-gérants du centre de sports adapté CAP ADAPT. Le principe est simple, proposer une salle de sports pour tous publics, y compris les personnes en situation de handicap, via des machines adaptées aussi bien aux handicapés qu’aux personnes valides. La rencontre entre les deux co-gérants s’est faite, après un accident vécu par Alexandra Guinoiseau, pendant sa rééducation. De là est née l’idée d’une salle de sports capable d’accueillir tous les profils. De tous âges, les clients viennent se mettre en forme et s’entretenir dans ce centre à Beaucouzé. « Nos perspectives, à moyen et long-terme, est d’ouvrir d’autres centres CAP ADAPT dans les villes, indique Tanguy Merceur, notamment là où il y a des centres de rééducation », afin que les personnes momentanément ou durablement handicapées puissent poursuivre leurs efforts. Un beau projet que le public a donc plébiscité.

Publié le 31/10/2018

Vous pouvez partager
Angers Info est un média 100% indépendant. Aidez-nous dans notre développement. En soutenant Angers Info ici , chaque donateur bénéficie d'une réduction d'impôt de 66 % du montant de ses dons, dans la limite de 20 % du revenu imposable. Il reçoit un reçu fiscal en fin d’année.

Retrouvez toute l'actu d'Angers et sa région nos contenus et toutes nos photos et reportages sur notre page Facebook et sur notre compte Twitter

La nouvelle application mobile Angers Info est en ligne sur Google Play Store et dorénavant sur toutes les plateformes windows.

Catégories:
Business · Economie · Technologie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

+ 37 = 42

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.