Jean Monnier : Ses obsèques célébrées à la cathédrale Saint-Maurice

Crédit : A.M. De nombreux Angevins ont écrit un dernier mot à Jean Monnier sur les cinq registres de condoléances mis à disposition.

Un dernier hommage à l’ancien maire d’Angers Jean Monnier, décédé le 26 octobre, a été rendu à l’occasion de la cérémonie religieuse à la cathédrale Saint-Maurice. De nombreuses figures de la vie politique locale étaient présentes.

« Un maire qui a rendu les Angevins fiers de leur ville. » C’est ce qui ressort le plus souvent auprès des nombreuses personnes venues, ce mardi 30 octobre en début d’après-midi, rendre un dernier hommage à Jean Monnier. La cérémonie religieuse de ses obsèques avait lieu dans une cathédrale Saint-Maurice comble. Edile de 1977 à 1998, également président du District qui donnera lieu à Angers Loire Métropole, Jean Monnier était une figure politique appréciée de ses administrés. Socialiste, puis centriste avant de soutenir Christophe Béchu à la course à la mairie en 2008, il était resté proche des Angevins. Jean Monnier est décédé le 26 octobre à l’âge de 88 ans.

Personnalités politiques de tous bords

De nombreuses gerbes de fleurs, venues de collectivités territoriales comme la Ville ou le Département ou d’organisations dont la fédération du Maine-et-Loire du Parti Socialiste, avaient été déposées au fond de la cathédrale Saint-Maurice avant que ne commence la cérémonie religieuse. Des personnalités politiques de tous bords ont fait le déplacement, tels que l’ancien président de la Région Pays-de-la-Loire Jacques Auxiette, les anciens maires Jean-Claude Antonini, son successeur, et Frédéric Béatse, ou encore l’ancien Premier ministre Jean-Marc Ayrault. Les maires des communes avoisinantes, le président de la Chambre de commerce et d’industrie (CCI) Eric Grellier et, bien sûr, l’actuel maire d’Angers Christophe Béchu étaient également présents. Même son  opposant, Marc Laffineur, maire d’Avrillé depuis 1983, avait tenu à lui rendre hommage.

La foule était surtout composée d’Angevins marqués par le souvenir de Jean Monnier, qui participa sous ses mandats à la transformation et l’ouverture de la ville, avec par exemple l’inauguration du Centre des congrès et de l’Université d’Angers. Des dizaines d’hommes et de femmes, à l’entrée de la cathédrale, attendaient leur tour pour apposer sur l’un des cinq registres de condoléances un mot personnel, un dernier message pour Jean Monnier et sa famille. Dans l’imposant édifice religieux, la voix de Jean Ferrat résonnait : « Tu aurais pu vivre encore un peu ».

Publié le 31/10/2018

Vous pouvez partager
Angers Info est un média 100% indépendant. Aidez-nous dans notre développement. En soutenant Angers Info ici , chaque donateur bénéficie d'une réduction d'impôt de 66 % du montant de ses dons, dans la limite de 20 % du revenu imposable. Il reçoit un reçu fiscal en fin d’année.

Retrouvez toute l'actu d'Angers et sa région nos contenus et toutes nos photos et reportages sur notre page Facebook et sur notre compte Twitter

La nouvelle application mobile Angers Info est en ligne sur Google Play Store et dorénavant sur toutes les plateformes windows.

Catégories:
Politique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

56 − 52 =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.