emploi

L’Outil en Main fêtera ses 25 ans vendredi et samedi prochain à Angers.

Publié

le

© Crédit photo Valentin LE GUILLOUX – Parmi les initiations proposées aux jeunes, l’atelier menuiserie.

Pendant 2 jours, le vendredi 8 et samedi 9 novembre prochain, le dispositif L’Outil en Main soufflera ses 25 bougies. Porté sous la houlette de la ministre du Travail, Murielle Pénicaud, ce dispositif permet d’initier des jeunes, âgés entre 9 et 15 ans, aux métiers manuels. Ce weekend, des expositions d’œuvres, des portes ouvertes d’ateliers, des démonstrations et des témoignages sont programmés dans toute la France, notamment à Angers.

L’outil en Main est une association nationale ayant pour but l’initiation des jeunes de 9 à 15 ans aux métiers manuels et du patrimoine. « Ce n’est ni une formation, ni un apprentissage et on ne parle ni d’élèves ni de professeurs » souligne Alain Lehébel, Président de l’union des associations L’Outil en Main. Ce sont bel et bien des professionnels qualifiés et/ou passionnés, des bénévoles, la plus part du temps à la retraite, qui initient de jeunes enfants aux métiers manuels. Parmi eux, les métiers du bâtiment, les métiers d’art et de créations, les métiers de bouche, de l’environnement, de l’esthétique ou également ceux en lien étroit avec le textile et le cuir. « C’est un tremplin pour transmettre des valeurs, des acquis pour que l’initié se sente concerné et aille jusqu’au bout de son projet » complète Alain Lehébel.

Lors des différents ateliers, les professionnels des métiers montrent aux jeunes les techniques artisanales pour valoriser leurs métiers. « De là part notre slogan, Architecte de l’Avenir pour favoriser le bien grandir et le mieux vieillir » note Alain Lehébel. En 2019, L’outil en Main rassemble à l’échelle nationale 5.000 bénévoles qui transmettent leurs savoir-face à près de 3.200 enfants dans 59 départements, dont le Maine-et-Loire. L’initiative est née au départ en 1987 à Troyes au sein d’un groupe d’amis amoureux du patrimoine français. C’est Marie-Pascale Ragueneau qui est à l’origine de la création de l’association. 25 ans plus tard, 150 métiers sont mis en avant pour les jeunes. Les savoir-faire sont communiqués les mercredis et/ou pendant les temps de vacances scolaires. « Pour s’initier à la plomberie par exemple, 3 ou 4 mercredis sont nécessaires aux jeunes, qui devront se rendre à l’atelier » souligne Alain Lehébel.

L’outil en Main = 25 ans !

L’union des Associations L’outil en Main est donc en fête le 8 et 9 novembre à Angers afin de donner envie à d’autres jeunes et professionnels retraités (bénévoles) de transmettre leurs passions pour leurs métiers manuels. De 9h à 17h, vendredi et samedi 8 et 9 novembre, des expositions, tables-rondes, témoignages, ateliers et portes-ouvertes sont organisés gratuitement à Angers, au centre des congrès Jean Monnier et au sein de l’association située au 37 rue de Bouchemaine.

À noter que 45% des personnes ayant choisi l’Outil en Main ont opté pour un métier qu’ils ont découvert au sein de l’association pour leur vie professionnelle. 9 centres sont présents dans le Maine-et-Loire, dont 1 à Angers (route de Bouchemaine), 1 à Chemillé ou 1 à La Pommeraye. Au terme des initiations, aucun diplôme n’est évidemment transmis à l’enfant, puisqu’il ne s’agit pas d’un centre d’apprentissage… Pour l’horizon 2020, L’outil en Main souhaite développer un atelier par département, tant dans le milieu rural qu’en milieu urbain pour pérenniser les métiers manuels pour les générations futures.

© Crédit photo Valentin LE GUILLOUX – Lise, 14 ans, apprend la tapisserie d’ameublement avec Alain, ancien artisan à la retraite.
© Crédit photo Valentin LE GUILLOUX – Les initiations couture et fleuriste au sein des ateliers de l’association L’Outil en Main à Angers.