Hippisme

Quinté. Le Grand National du Trot Paris-Turf à Mauquenchy ce mercredi 20 novembre 2019.

Publié

le

Le Prix Jacques Brion ce mercredi 20 novembre 2019.

Direction Mauquenchy, ce mercredi 20 novembre 2019 pour le Tiercé-Quarté-Quinté + . Dans cette épreuve, le Grand National du Trot Paris-Turf s’affronteront 16 partants. La course sera disputée sur 2850 mètres, et dotée de 85000€.

Dans cette épreuve, Dragon d’Avril (11) plus spécialisé sous la selle où il a régulièrement figuré avec les meilleurs de sa génération de 3 à 5 ans, a été éloigné de la compétition plusieurs mois au printemps. Il a trois parcours dans les jambes mais plutôt discret. Il est difficile de situer son exact niveau de forme actuel. Face à cette opposition et à vingt-cinq mètres, il est préférable de le revoir.

 

Les confidences de Geny

Mathieu Mottier : Delfino (1) a connu des problèmes de santé peu après sa victoire dans l’étape de Reims. Il m’a déçu dernièrement à Feurs alors qu’il effectuait une rentrée. Il n’a pas couru depuis plus d’un mois mais il me paraît sur la montante depuis son arrivée au centre d’entraînement de Grosbois. Face à une telle opposition, il doit pouvoir accrocher la cinquième voire la quatrième place.
 
Jean Morice : Comme Bleu Ciel (2) a été victime d’une seime à un postérieur après sa dernière sortie et qu’il était un peu fatigué, je lui ai accordé une période de repos. Il a repris l’entraînement depuis six semaines. Pour sa rentrée, il peut manquer d’une course mais au travail, je le trouve très bien. Il devrait se plaire sur ce tracé. Muni de petits alus, je suis convaincu qu’il ne sera pas ridicule.
 
Vincent Collard : Comme Atout du Hainaut (3) n’a pas de courses sous la selle à sa disposition à l’heure actuelle et pour le maintenir en forme, je suis amené à courir cette étape du GNT avec lui. Bien sûr, sa tâche ne sera pas facile. Mais en effectuant le petit parcours, à la corde, il n’est pas incapable de venir finir cinquième. Il sera déferré des antérieurs, fera sa course et n’est pas dénué de qualités à l’attelage.
 
Guillaume Gillot : La dernière disqualification de Black Jack From (4) comporte des excuses. Il a fait une faute en descendant, où il a pris peur d’un rival qui se rabattait, puis il a récidivé pour finir, lorsque je l’ai trop sollicité. Auparavant, à Vincennes ou à Cherbourg, il avait prouvé qu’il était revenu au top. Mercredi, il est idéalement engagé. Sans incident, il ne devrait pas sortir des cinq premiers.
 
Emmanuel Allard : Après sa victoire à La Capelle au printemps, Bachar (5) a été contraint de rendre vingt-cinq mètres dans toutes les étapes suivantes. Dernièrement à Feurs, il s’est montré fautif en face alors qu’il était bien en course. Cette fois, il s’élance au premier échelon. J’ai essayé de le préparer au mieux pour cet engagement idéal. Il me parait en mesure de se réhabiliter.
 
Jacques Bodin : Comme Chistou d’Iraty (6) était tombé nerveux cet été, j’ai préféré l’arrêter. Il est allé au pré pendant un mois puis il a repris gentiment l’entraînement. Mercredi, il fera sa rentrée. Bien sûr, il n’est pas suffisamment affûté et face à une telle opposition, sa tâche sera délicate, pour ne pas dire impossible. Il est fort probable qu’il soit dirigé vers le trot monté cet hiver.
 
Thomas Levesque : Lors de son avant-dernière sortie à Caen, Archibald (7) courait bien en étant ferré alors que c’était une semi-rentrée. À Marseille-Borély, il est juste tombé sur un os, un cheval classique, Epic Julry. Depuis, il a bien travaillé. Il est en aussi bonne forme. L’engagement est bon. Pour la gagne, ce sera difficile avec Elvis Madrik. Il y a aussi Bachar mais il peut être deuxième.
 
Jérémy Gaston Van Eeckhaute : Baron du Bourg (8) n’avait pas démérité dans un bon lot début octobre. Sa dernière course avait principalement pour but de l’amener au top pour cet engagement favorable. Il me paraît aussi bien que lors de sa victoire dans l’étape de Cherbourg. Il faut rester vigilant dans les premiers mètres mais je pars confiant pour cet objectif. Elvis Madrik sera notre principal rival.
 
Jean-Michel Baudouin : Elvis Madrik (9) avait décompressé après sa victoire dans l’étape de Meslay-du-Maine. À Nantes, il a coincé de bonne heure mais il n’avait pas assez travaillé, ce qui ne pardonne pas à ce niveau. Depuis, il a gagné en condition et j’ai essayé de le préparer au mieux pour cet objectif. Il est idéalement engagé et l’opposition est dans ses cordes. Il doit lutter pour les premières places.
 
Bruno Marie : J’ai opté pour cette course pour Crêpe de Satin (10). Tout d’abord, on joue pratiquement à domicile. Ensuite, elle est idéalement située à la limite du recul. Lors de sa dernière sortie à Vincennes, elle a joué de malchance derrière un mauvais wagon. Il s’agissait pour elle d’une petite rentrée et sa tentative m’a plu. À Mauquenchy, il y a plus de place pour s’exprimer. Bien sûr, le lot est relevé mais elle a sa chance.
 
 
Loïc Bernard Martin : Clarck Sotho (12) a remarquablement tenu sa partie dans l’étape nantaise où le rythme a été particulièrement sélectif. Il a parfaitement encaissé cette sortie. Il a effectué une « Américaine » dimanche matin et il était extra. Mercredi, l’opposition est moins relevée. Cette épreuve est donc un objectif car dans la Finale à Vincennes, il aura une tâche trop difficile à mon avis.
 
Pierre Vercruysse : Express Jet (13) est passé à côté de son été. Comme la plupart de mes pensionnaires, il n’était pas au mieux. De plus, il a connu un problème à un pied. Il a du mal à retrouver la bonne carburation. Mercredi, il doit rendre la distance et il restera ferré. Le but est de le faire finir et qu’il nous rassure. Il n’aura pas la partie facile.
 
Sébastien Hardy : Certes, Volcan de Bellande (14) avait une course sous la selle à sa disposition jeudi à Vincennes, mais je préfère le préserver et l’aligner au départ de cette étape du GNT. Ce retour à l’attelage lui permettra de se changer les idées également. Cet hiver, je vais essayer de préparer quelques courses au trot monté, le Prix Yvonnick Bodin par exemple. Mercredi, ferré, il aura fort à faire.
 
Franck Anne : Beau de Grimoult (15) s’est énervé avec les faux départ à Nantes et a rapidement compromis ses chances. Il a couru correctement ensuite. Je l’ai travaillé en progression depuis, pour ce qui demeure un objectif en soi, comme la finale malgré l’opposition. Il retrouve une opposition similaire à celle de Cherbourg. Il s’était classé troisième et peut faire aussi bien ici. Le profil de Mauquenchy va lui plaire.
 
Charles-Antoine Mary : Afghan Barbés (16) est arrivé à la maison depuis prés de deux mois. Il va régulièrement à la piscine. Pour sa rentrée à Laval, il a demandé à souffler de bonne heure, ce qui risque de se reproduire dans ce quinté. Il lui faudra encore deux parcours dans les jambes avant de retrouver la bonne cadence. Mercredi, il va garder ses fers. L’objectif est de boucler un parcours propre. Il est conseillé de le revoir.

Retrouvez toutes les courses du quinté et tous nos derniers tuyaux sur notre page Facebook   La nouvelle application mobile quinté est en ligne sur Google Play Store et dorénavant sur toutes les plateformes windows.

Une synthèse: 9-4-12-7-8-5-15-10  La synthèse de presse: 9-13-5-8-1-6-7-10

Le Parisien : 9-7-5-4-8-12-15-1
Ouest France: 9-4-12-7-8-15-5-1
Sud Ouest : 9-4-7-5-8-15-12-1
Paris Turf : 9-4-7-8-5-1-12-15

Continuer à lire
Cliquer pour commmenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

+ 40 = 45