Sante

Les manipulateurs radio du CHU d’Angers sont en grève aujourd’hui !

Publié

le

© Crédit photo Syndicat FO – Les manipulateurs radios sont en grève dans toute la France, notamment au CHU d’Angers, ce midi.

Les manipulateurs radio ont inscrit dans leurs agendas que le jeudi 21 novembre sera leur journée de grève nationale. Au CHU d’Angers, une trentaine d’entre eux se sont mobilisés pour réaffirmer leurs places importantes et essentielles au sein du centre hospitalier. Explications.

Par manipulateur radio, comprenez technicien responsable de l’imagerie médicale, que ce soit pour passer des radios, des scanners, des IRM ou tout ce qui touche à la médecine nucléaire. Cette mobilisation du jeudi 21 novembre s’inscrit dans un contexte de plus en plus difficile pour la profession. Pour rappel, il y a un mois, un groupe Facebook s’était créé dans le sud de la France : Grève Nationale des Manips Radio. Aujourd’hui, plus de 8.000 membres adhèrent à ce groupe. « On a le sentiment d’être mis à l’écart, c’est pour cela que l’on a créé ce groupe, afin de fédérer la profession de manipulateurs radio en France » explique Paul Rutault, manipulateur radio au sein du CHU d’Angers. Point d’orgue du mécontentement, la mesure prise par la ministre de la Santé (la prime Buzyn) destinée aux urgentistes. « Pourquoi n’avons-nous pas droit à cette prime, nous les manipulateurs radio ? » demande Paul Rutault. La mobilisation a débuté avec cette annonce, avant de s’entendre sur toute la France, au sein des centres hospitaliers. Aujourd’hui, les manipulateurs radio revendiquent l’alignement des primes sur celles des infirmiers et des soignants, l’alignement des indemnités pour les étudiants ainsi que la reconnaissance plus large des compétences de leur profession. « Aujourd’hui, on assiste à un glissement de compétences que les médecins faisaient avant et que l’on demande de faire aux manipulateurs radio, sans reconnaissance salariale » précise Paul Rutault.

Le cas du CHU d’Angers

Localement, les revendications sont quasiment similaires, avec des petites précisions à apporter concernant le cas du CHU d’Angers. « On se bat contre les tensions que l’on rencontre au quotidien, le manque de personnel, le matériel vétuste et des arrêts de travail non remplacés ». À Angers, les manipulateurs radio réclament au minimum 1 personne supplémentaire pour la nuit. Actuellement, le service nocturne n’est assuré qu’avec 2 manipulateurs radio à Angers. D’autres revendications particulières concernent le 4ème scanner qui va arriver pour le début de l’année 2020 au sein du CHU d’Angers. « L’installation de la nouvelle machine nécessite le recrutement de nouveaux manipulateurs radio pour le bon fonctionnement du service » note Paul Rutault. Le personnel reste essentiel pour la bonne prise en charge du patient. « Le manipulateur est aujourd’hui indispensable dans le parcours du soin des patients. Les médecins ont besoin d’imagerie pour faire les diagnostics » peut-on lire sur le communiqué. Toute la profession est donc en grève (avec un service minimum obligatoire), ce jour de minuit à minuit.