Angers

Allocution d’Emmanuel Macron. Christophe Béchu, maire d’Angers, réagit

Publié

le

Allocution d’Emmanuel Macron. Christophe Béchu, maire d’Angers, réagit (DR)

Le maire d’Angers a décidé de réagir, à travers un communiqué, à l’allocution donnée par Emmanuel Macron ce mardi 24 novembre.

Ce mardi 24 novembre, alors que le Président de la République a annoncé les différentes étapes du déconfinement, le maire d’Angers, Christophe Béchu, a réagit dans un communiqué de presse. « Ce soir, le Président de la République a annoncé les étapes de sortie de confinement, dont la première dès le prochain week-end. Il a fait preuve de pédagogie, ce qui est primordial dans la période inédite que nous traversons. Il a été clair sur les objectifs. Il a appelé les Français au civisme et à rester responsables face à la pandémie. »

Le président de l’Agglomération d’Angers se réjouit également de l’autorisation de réouverture des commerces « Sa décision d’autoriser la réouverture d’une grande partie des commerces est une excellente nouvelle à quelques semaines des fêtes de Noël, à la fois pour les commerçants et pour les Angevins. ». Christophe Béchu désire également montrer qu’il est prêt à organiser la vie d’Angers en suivant le déconfinement « Dès demain, je réunirai la direction générale de la Ville et de l’Agglomération d’Angers pour organiser la déclinaison locale des mesures annoncées par le président de la République et qui concernent notamment les bibliothèques, les théâtres, les musées ou encore la pratique du sport en plein air. Jeudi, je vais réunir les maires de la Communauté urbaine d’Angers. Enfin, vendredi, j’annoncerai des mesures fortes et inédites en soutien aux commerces, sur lesquelles nous travaillons depuis une quinzaine de jours avec les associations de commerçants. »

Enfin, l’ancien Sénateur a voulu laisser un mot concernant ceux qui devront attendre les étapes suivants du déconfinement « Ce soir, comme beaucoup d’Angevins, j’ai une pensée émue pour ceux qui ne peuvent pas rouvrir dans l’immédiat (bars, restaurants, boites de nuits, salles de sport…). D’ici la fin de cette semaine, je recevrai des représentants de toutes ces professions »