Angers

« Angers selon la droite : la vie en petit! » selon les écologistes d’EELV

Publié

le

Le tramway à Angers

Le tramway à Angers

« Défensive! La droite municipale reprend à son compte deux projets emblématiques de la majorité en réduisant leur impact et leur ambition. La preuve d’un manque de vision à long terme patent !

Les écologistes portent depuis plusieurs années la construction de deux lignes de tramway complètes adossées à un réseau de bus conséquent. Une vision de long terme en matière de transition énergétique et de déplacements. Une conception de l’aménagement de notre territoire qui s’articule avec une stratégie concernant les modes actifs, le stationnement et l’auto-partage.

Pour Romain Laveau, « cette vision fait visiblement défaut au candidat de l’UMP annonçant une demi-ligne angevino-angevine et ne disant rien du réseau de bus qui concerne pourtant 75% des usagers. Un peu court pour quelqu’un qui prétend prendre la tête de la commune centre de notre agglomération ». Quant à l’annonce de 3 lignes alors qu’il n’en existera qu’1 ½ en 2020, c’est du pur marketing qui ne dupera personne.

« Pour le candidat de la droite, la reconquête des berges de la Maine se résume à un simple réaménagement de la place de la Poissonnerie… Un bel exemple de recyclage et de détournement d’idées”, selon Nicolas Gouon. “ »Comment parler de reconquête en élargissant juste une esplanade surplombant de huit mètres notre rivière ? Comment parler de reconquête en laissant une 2×2 voies coupant notre ville en deux ? Ancré dans une démarche participative forte, le projet Rives Nouvelles porte cette vision globale d’une ville qui retrouve sa rivière sur l’ensemble de sa continuité. D’une ville qui redonne sa place à des espaces naturels de qualité, à la biodiversité. D’un hyper-centre continu du Boulevard Foch et jusqu’à la Doutre.

Oui, ces projets sont ambitieux, oui leur coût est important. Il en va cependant du développement d’une grande agglomération qui répartira cet effort sur vingt ou trente ans. D’une agglomération qui depuis 35 ans est gérée avec sérieux. Mais notre agglomération est gérée avec sérieux depuis 35 ans. Ne laissons donc pas la Droite et le Président du Conseil Général, vu son bilan, nous imposer un cours de réalisme économique pour justifier son manque d’idées pour le territoire. » indique  Nicolas GOUON, co-animateur du groupe local EELV de l’agglomération d’Angers, Romain LAVEAU, porte-parole dans un communiqué

La rédaction apporte chaque jour son lot quotidien d'information angevine, pour vous fournir l'essentiel de l'actualité de la journée.Vous avez une information urgente, pratique, n’hésitez-pas envoyez la nous sur redaction@my-angers.info

Continuer à lire
7 Commentaires

7 Commentaires

  1. Jean-François

    24 novembre 2013 at 21 h 11 min

    Les élus EELV semblent croire que parce qu’un projet est coûteux il est forcément bon. Celui que propose la majorité à laquelle ils appartiennent est effectivement d’un coût phénoménal. Mais comme en plus il a été conçu selon des critères qui, comme d’habitude avec cette majorité, placent l’activité économique au rang des considérations marginales, il serait doublement ruineux pour les angevins si jamais il était appliqué tel quel.

  2. Valentin M.

    24 novembre 2013 at 21 h 32 min

    On connait la devise de la majorité angevine : la vie en grand avec l’argent du contribuable. Mais avec la baisse annoncée des dotations de l’Etat, cette « méthode » va atteindre ses limites et ne sera plus tenable dorénavant. Alors tant mieux si monsieur Béchu choisit une autre voie. Cela rend au moins sa promesse de ne pas augmenter les impôts plus crédible que celle de monsieur Béatse !

  3. Canardo

    25 novembre 2013 at 9 h 48 min

    Ce communiqué est un bel exemple d’intox…. Si la campagne d’EELV doit se résumer à critiquer en les déformant outrageusement les propositions adverses ils vont s’assurer une défaite cuisante… Tant mieux car l’écologie « Ca commence à bien faire » !!!

  4. federer

    25 novembre 2013 at 10 h 58 min

    eelv le pays des bisounours : les sousous, on les fabriquent alors on peut faire ce qu’on veut : des beaux trams hors de prix, des rives de maine exhorbitantes… et j’en passe… cela sent la grosse déconvenue électorale les écolos!!!!!!

  5. Lary Flette

    25 novembre 2013 at 12 h 48 min

    Les Verts ont raison ! Le soi-disant projet de M. Béchu pour les berges de Maine n’est qu’une marque de son ambition au rabais, synonyme d’un intérêt modéré pour cette ville. L’ambition, c’est pour lui-même, Angers pour ceux qui y habitent (c’est d’ailleurs son slogan : « Angers pour vous », mais sans moi, parce que j’ai d’autres ambitions qu’une préfecture d’un obscure département dont j’ai vainement tenté de changer le nom en Anjou, au mépris de l’histoire, de la géographie…).
    Angers Rives Nouvelles, c’est un projet qui fait appel à l’intelligence des habitants via la concertation, qui s’inscrit dans la durée, et qui ambitionne d’accroître le rayonnement d’Angers (voyez Bordeaux et ses quais : ça a pris 20 ans pour un résultat salué par tous) et donc son attractivité, notamment pour les entreprises (je croyais que l’économie c’était l’alpha et l’oméga du projet de M. Béchu ???). Mais l’angle de la campagne de M. Béchu, c’est la critique systématique de la ville dont il veut être maire. Une ville où il n’habite pas, dont il connaît seulement le centre ville, (il se perd quand il va à Monplaisir, demandez aux associations du quartier…).
    M. Béchu veut continuellement se faire passer pour un homme d’ouverture : il avait l’occasion là de s’associer un projet d’envergure et apolitique. Il préfère la critique en règle et la contre-proposition à très court terme politicien. M. Béchu est en phase avec sa famille politique : le conservatisme.
    A propos, M. Béchu était-il présent à la marche contre les violences faites aux femmes samedi ? Non, il était avec Mme Bachelot et M. Fillon. CQFD

  6. Canardo

    25 novembre 2013 at 13 h 54 min

    Voyez Bordeaux en effet…. une ville de droite depuis 1947.
    Il est bien là le handicap d’Angers : De moins en moins de contribuables pour payer l’impôt !

  7. Jérémy

    25 novembre 2013 at 15 h 21 min

    Quelle ambition pour notre ville M. Béchu, un bac à sable géant et une buvette, ça fait rêver, mais bon après tout peut-être qu’en réalité vous imaginez des projets à la taille d’Avrillé, vu que c’est votre ville. Pour ma ville, je veux un maire qui est une ambition, une vision sur le long terme, un projet avec un réel développement économique, culturel, sportif et de loisirs, c’est sûr que ce n’est pas avec vous que l’on aura ça !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

+ 7 = 16