Justice

Le forcené d’Angers s’est rendu, retour sur une soirée mouvementée.

Publié

le

Credit VB – Le forcené d’Angers s’est rendu, retour sur une soirée mouvementée.

L’individu qui s’était joint aux gilets jaunes au centre commercial Espace Anjou à Angers à 16h50 en tenant des propos menaçants et en indiquant détenir une grenade s’est rendu aux forces d’intervention à 22h30, après s’être entretenu avec Bernard Gonzalez, Préfet de Maine-et-Loire, venu à son contact.

L’individu s’était réfugié dans une station de lavage et indiquait détenir une grenade, le Procureur de la République d’Angers, Yves Gambert indiquait hier soir qu‘ »il possédait également un collier qu’il portait sur lui et qui aurait pu être mortel ». Sans préciser pour autant la nature de celui-ci.

La préfecture de Maine-et-Loire précisait hier soir dans un communiqué que l’individu avait été placé en garde à vue.

Retour sur l’opération des forces de l’ordre

Arrivés sur place à 18h20, les policiers du RAID de Rennes ont entamé avec lui une longue phase de négociation, qui s’est poursuivie durant 4 heures, jusqu’à l’intervention du Préfet de Maine-et-Loire.

Un périmètre de sécurité avait été établi par la police nationale et les CRS présents à l’Espace Anjou, dans le cadre de la manifestation des gilets jaunes qui s’y déroulait, dès le signalement de l’individu. « Toutes les personnes présentes ont pu être mises hors de menace du forcené. » expliquent les services de l’Etat « Les gilets jaunes qui ont eux-même prévenu la police se sont désolidarisé de l’action de celui qui les a rejoints. »

L’homme de 45 ans, domicilié dans le département de Maine-et-Loire, connu des services de police, tenait une grenade. « Sa revendication portait sur l’accord d’une audience aux gilets jaunes par le Président de la République. »

Bernard Gonzalez, Préfet de Maine-et-Loire, présent sur place au côté du Procureur de la République Yves Gambert, « tient à rendre hommage au sang froid et au professionnalisme des services de sécurité mobilisés, qui ont permis l’interpellation sans violence de l’individu. »

La rédaction apporte chaque jour son lot quotidien d'information angevine, pour vous fournir l'essentiel de l'actualité de la journée.Vous avez une information urgente, pratique, n’hésitez-pas envoyez la nous sur redaction@my-angers.info

Continuer à lire
Cliquer pour commmenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

− 5 = 5