Citoyenneté

La ville d’Angers s’engage dans la lutte contre l’isolement

Publié

le

Christophe Béchu, maire d’Angers, entouré d’Anne-Marie Potot (à gauche) et Christelle Lardeux-Coiffard (à droite) ont présenté le plan de prévention et de lutte contre l’isolement. Crédit : Jimmy Joubert / Angers Info

Avant le Conseil municipal qui se tiendra ce lundi 30 novembre, Christophe Béchu a souhaité présenter la mise en place du plan de prévention et de lutte contre l’isolement.

Lundi 30 novembre se tiendra l’avant-dernier Conseil municipal de l’année. L’un des sujets important sera celui du plan de prévention et de lutte contre l’isolement. A Angers, on recenserait environ 30 000 personnes en situation d’isolement, selon Christophe Béchu, le maire d’Angers. Accompagné de Christelle Lardeux Coiffard, adjointe aux solidarités actives et présidente déléguée du CCAS, et Anne Marie Potot, conseillère déléguée aux seniors et à la lutte contre l’isolement, Christophe Béchu a présenté le plan de prévention et de lutte contre l’isolement « destiné à renforcer les mesures d’aides prises en faveur des populations les plus fragiles » car « lutter contre l’isolement est l’une des priorités fortes du mandat » explique le maire d’Angers. Si le maire précise bien que ce n’est pas un plan de lutte contre la précarité, mais il constate que souvent « l’isolement s’ajoute à la précarité« . Pour travailler sur ce plan, 133 associations ont donc été contacté par les services de la municipalité pour mettre en place 10 premières actions nécessaires dans cette lutte.

10 actions dans ce plan

Contrairement au premier confinement, celui-ci est « plus morose de part son contexte d’automne » explique Christophe Béchu. Mais si le confinement renforce cette tension d’isolement, ce n’était pas la raison principale pour mettre en place un tel dispositif. Un dispositif qui s’accompagne donc de 10 actions, à commencer par la mise en place d’un numéro unique de signalement des personnes en situation d’isolement. Il s’agit du 02 41 05 40 00 : le numéro vert pour se signaler ou alerter sur une personne isolée. Ensuite, une plateforme d’engagement des Angevins auprès des personnes en situation d’isolement sera mis en place via le site de la ville, pour permettre aux citoyens de s’engager bénévolement, en soutient des services de la mairie. Une permanence d’appel aux personnes en situation d’isolement coordonnée par le CCAS viendra renforcer ce dispositif. La municipalité souhaiterait constituer une réserve de bénévoles angevins pour soutenir actions de lutte contre l’isolement. Christophe Béchu précise « On va mobiliser le plus de monde possible dans la mesure où celles-ci sont dignes de confiance. Pour 10 000 personnes, il faudrait par exemple 400 personnes pour agir (bénévoles et professionnels) ». Une enveloppe de 100 000 € sera également ouverte à toutes les associations angevines pour financer les projets de proximité comme le mini réveillon de solidarité, lien entre voisins… Un guide unique des propositions portées par les associations angevines agissant dans le champ de l’isolement sera accessible sur internet et dans les points d’accueil en ville. Un parrainage « une école – un EHPAD » sera lancé pour développer le lien intergénérationnel de proximité. Des concerts et animations musicales en pieds de bâtiments avec l’ONPL et des artistes angevins et une opération de lecture par téléphone par les acteurs de la culture angevine sera réalisé grâce à ce plan. Une campagne de communication de proximité en lien avec les commerçants, les bailleurs, les acteurs de quartiers (association d’anciens, maisons de quartier…), professionnels de santé. Toutes ces actions seront mises en place dès le 1er décembre, lendemain du Conseil municipal.