Angers

« L’ardoise a de l’avenir ! » selon Alain Pagano du PCF

Publié

le

DR - Alain Pagano Secrétaire départemental du PCF Maine et Loire

DR – Alain Pagano
Secrétaire départemental du PCF Maine et Loire

« Il serait inimaginable que la dernière mine (d’ardoise) puisse fermer. Les réactions politiques tombent pour adresser des condoléances aux mineurs, s’inquiéter du drame humain … Mais les ardoisières ne sont pas mortes ! L’ardoise a encore un bel avenir devant elle … si les politiques font preuve de volontarisme. Il faut en urgence :

1. légiférer ET faire respecter les lois pour que les ardoises de Trélazé couvrent les bâtiments patrimoniaux et les bâtiments publics à couverture en ardoise

2. Investir rapidement et massivement dans des travaux préparatoires permettant une production d’ardoise de qualité.

3. Que le préfet organise une table ronde entre politiques, syndicats et patrons pour dégager des solutions permettant de pérenniser l’avenir de la dernière mine de France.

La défense de l’emploi justifie ces mesures conservatoires. Le PCF croit en un futur pour les ardoisières parce qu’il y a un marché de l’ardoise de plus de 300 000 tonnes annuel …occupé à plus de 90% par de l’ardoise d’Espagne, de Chine, du Canada… Qui peut défendre la fermeture de productions de proximité et accepter le transport sur des (dizaines de) milliers de km au moment ou l’on se préoccupe des pollutions, de l’empreinte carbone et du réchauffement climatique global. Pour l’emploi comme pour l’environnement, il faut produire local ! »  indique ce soir, Alain Pagano, Secrétaire départemental du PCF Maine et Loire

La rédaction apporte chaque jour son lot quotidien d'information angevine, pour vous fournir l'essentiel de l'actualité de la journée.Vous avez une information urgente, pratique, n’hésitez-pas envoyez la nous sur redaction@my-angers.info

Continuer à lire
1 Commentaire

1 Commentaire

  1. philou-filou

    26 novembre 2013 at 7 h 15 min

    j’aime bien son propos
    on a un site local et on achete en Espagne
    c’est pereniser les emplois

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

− 1 = 1