Politique

Ce qu’il faut retenir du conseil municipal d’Angers aujourd’hui

Publié

le

Crédit Thomas Baritaud – Christophe Béchu, maire d’Angers.

Pour l’avant-dernière séance du conseil municipal de cette année, plusieurs dossiers en exergue seront débattus aujourd’hui à Angers.

La démocratie participative à Angers sera regroupée d’ici juin 2018 (coïncidant avec la date de renouvellement des mandats des conseils de quartier et de conseils citoyens). Pour rappel, les conseils de quartier sont obligatoires dans les villes de plus de 80 000 habitants (ils sont dix à Angers : Les Hauts-de-Saint-Aubin, Monplaisir, Saint-Serge/Ney/Chalouère, Deux-Croix/Banchais, Doutre/Saint-Jacques, Centre-ville/La Fayette, Justices/Madeleine/Saint-Léonard, Belle-Beille, Lac de Maine et Roseraie). Tous les habitants/acteurs (commerçants) du même lieu peuvent postuler (tirage au sort) pour en devenir membre et ils émettent alors un avis sur les projets du quartier. Les conseils citoyens naissent dans les endroits où sont établis les projets urbains de l’État (il y en a sept dans la ville : Hauts-de-Saint-Aubin, Monplaisir, Savary, Grand-Pigeon, Belle-Beille, Beauval/Bedier/Morellerie et Roseraie). Les membres du conseil peuvent aussi donner leur avis sur la gestion des projets. Ces deux structures vont alors fusionner pour devenir les « Conseils des citoyens de quartier ». Pour ceux qui seront regroupés leur nombre de membres passera à 50 : Belle-Beille, Hauts-de-Saint-Aubin, Monplaisir, Deux-Croix/Banchais, Saint-Serge/Ney/Chalouère et Roseraie.

Le maire d’Angers souhaite exonérer partiellement les commerces qui ont subi des préjudices suite aux travaux de renouvellement des réseaux de gaz et d’eau potable dans la rue du Mail et place du Pilori (nuisances sonores). Les boutiques auront une exonération des droits de place (terrasse, étalage, chevalet) de 3/12e pour 2017. De même pour la rue Chaussée Saint-Pierre, la rue Voltaire (section Corneille/Rameau), la rue Montault, la rue Corneille, la rue Saint-Aubin (section Musée/Sainte-Croix) et l’impasse Saint-Julien qui ont connu des travaux de réseaux pendant 5 mois en 2017. La Ville d’Angers voudrait les exonérer de 5/12e des droits de place pour 2017.

Christophe Béchu proposera ce soir de diminuer le nombre de dimanche où les employés peuvent travailler. De cinq, la limite sera fixée à quatre dimanches ouvrables pour 2018 : le 1er juillet, le 9 décembre, le 16 décembre et le 23 décembre. Le maire se justifie : « Sinon les dimanches travaillés seront trop rapprochés dans le temps. Ce qui nuirait à la situation des familles. » Cependant, les salariés dans la vente automobile pourront eux travailler durant cinq dimanches l’année prochaine : le 21 janvier, le 18 mars, le 17 juin, 16 septembre et le 14 octobre.

Pour le Festival Premiers Plans la municipalité prévoit une subvention de l’ordre de 425 000 euros en 2018. Une somme moins importante que prévue, malgré la 30e édition de l’évènement. La mairie souhaite voir les choses en grand avec la réouverture du centre des congrès en 2019.

Le projet de rénovation de la tribune Colombier du stade Raymond Kopa a coûté plus cher que prévu. Environ 56 000 euros devront être rajoutés pour le budget par rapport à des travaux concernant le chauffage, l’électricité ou encore un ascenseur.

La rédaction apporte chaque jour son lot quotidien d'information angevine, pour vous fournir l'essentiel de l'actualité de la journée.Vous avez une information urgente, pratique, n’hésitez-pas envoyez la nous sur redaction@my-angers.info

Continuer à lire
2 Commentaires

2 Commentaires

  1. gille

    27 novembre 2017 at 8 h 39 min

    pour le stade Raymond Kopa pas la peine de donner autant d’argent pour aller en ligue 2 la saison prochaine.

  2. gille

    27 novembre 2017 at 8 h 41 min

    et puis de toute façon il est grand temps d’arrêter de donner de l’argent public au sport professionnel

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

27 − = 26