Hippisme

Quinté. Le Pris Hilda à Vincennes ce vendredi 29 novembre 2019.

Publié

le

Le Pris Hilda à Vincennes ce vendredi 29 novembre 2019.

Direction Vincennes, ce vendredi 29 novembre 2019 pour le Tiercé-Quarté-Quinté + .Dans cette épreuve, le Prix Hilda s’affronteront 16 partants. La course sera disputée sur 2850 mètres, et dotée de 37000€.

Dans cette épreuve, après avoir effectué le meeting estival de Cagnes-sur-Mer, Dessylona (1) a eu un break. Comme elle vient d’être éliminée, elle sera au départ de ce Prix Hilda, sans grandes prétentions bien entendu. Il s’agira pour elle d’une rentrée. Elle va garder ses fers. Ses objectifs seront sur la Côte d’Azur dans quelques semaines. Cite Franck Lenoir.

Les confidences de Geny

Yves Dreux : Deeva Devol (2) a effectué des débuts corrects, sans plus, au trot monté. Mais cette sortie lui a fait le plus grand bien. Après avoir été malade et sur la touche pendant plusieurs mois, elle revient au mieux. Les 2.850 mètres de la petite piste correspondent parfaitement à ses aptitudes. Evidemment, elle n’est pas des mieux situées aux gains mais une quatrième ou cinquième place est dans ses cordes.

Matthieu Verva : Carina du Porhoët (3) nous a déçu, dernièrement à Strasbourg, où elle s’est montrée fautive. Elle semble actuellement beaucoup mieux qu’en dernier lieu. Elle a réalisé une excellente saison mais dans des épreuves moins relevées. Cela dit, elle apprécie ce parcours et l’engagement reste intéressant. Elle peut accrocher la cinquième place à l’issue d’un bon parcours.

Filip Sap : Dolly du Quesne (4) a bénéficié d’un déroulement de course idéal à la corde pour son retour à Vincennes et a très bien sprinté. Elle forme un très bon tandem avec Björn Goop. Tout est une question de parcours avec elle. Elle a une pointe acérée de deux cents mètres. Elle n’a pas suffisamment de pied et sera uniquement déferrée des antérieurs. Avec un parcours limpide, elle va encore terminer à l’arrivée.

Franck Leblanc : Dotka de Loiron (5) m’a agréablement surpris lors de sa rentrée à Vincennes car elle n’était pas prête. Elle a pu bénéficier d’un bon parcours en dedans pour prendre la troisième place. Cette sortie lui a été profitable. C’est une bonne jument et son driver (Loïc Guinoiseau) s’entend très bien avec elle. Si elle peut avoir à nouveau un déroulement favorable, elle devrait pouvoir obtenir un très bon classement.

François Giard : Dernièrement, Diane d’Houlbec (6) s’est tendue lorsque ses postérieurs ont tapé dans le sulky. Elle s’est retrouvée loin alors qu’elle aurait pu prendre une place. Certes, elle n’a pas de marge, comme la plupart des ses rivales, mais elle joue souvent de malchance. Tout sera une question de déroulement de course, mais une place reste à sa portée.

Franck Boismartel : Calie de Pébrisy (7) a joué de malchance dernièrement sur les 2.100 mètres de la petite piste, où elle s’est retrouvée bloquée à la corde, sans jamais pouvoir s’exprimer. Vendredi, elle bénéficie d’un bel engagement, face, cette fois, uniquement aux femelles. Comme beaucoup de ses rivales, il faut lui masquer l’effort. Si elle n’est pas trop loin, elle peut accrocher une place.

Ec. Alain et Arnaud Chavatte : Classe des Obeaux (8) a connu un long passage à vide mais depuis quatre, cinq courses, elle est redevenue très performante. On l’avait déferrée à La Capelle pour assurer le coup. C’était un long déplacement. Il y a deux ou trois bonnes juments au départ mais elle a le niveau. Elle a gagné en maturité par rapport à sa victoire d’avril 2018. Elle est capable de prolonger davantage son effort.

Jérôme Paillé : Déferrée des quatre pieds, Cascade Buroise (9) s’est imposée avec brio aux Sables-d’Olonne en dépit d’une faute en partant. Pieds nus, elle a gagné une seconde, c’est certain. Elle n’a pas été revue depuis mais elle a travaillé régulièrement. Elle a repris du pied et je vais pouvoir la « déchausser » de nouveau. L’opposition ne sera pas à prendre à la légère mais elle doit avoir son mot à dire pour une place.

Franck Nivard : Dwelling Heights (10) a gagné plaisamment sur ce parcours début septembre. Elle n’a pas toujours été très chanceuse ensuite. Vendredi, elle bénéficie d’un engagement sur mesure. En effet, elle n’affronte que des juments de 6 et 7 ans. Elle a dû être préparée pour cet objectif. Sauf incident, elle ne devrait pas taper loin.

Jérémy Gaston Van Eeckhaute : Diva Beauregard (11) n’a pas démérité dernièrement. Après des efforts au début, elle s’est retrouvée bloquée derrière une rivale fatiguée dans le tournant final, où elle a perdu du temps. Cette fois, je vais tenter de venir de l’arrière. Sa forme est sûre et l’engagement est idéal. Dans ce lot très homogène, il serait risqué de l’écarter.

Sébastien Hardy : Dans le Prix Gemma, j’avais pris la décision de la mener de façon moins offensive que la fois d’avant. Malheureusement, Désirée des Landes (12) s’est retrouvée derrière un mauvais dos au dernier passage en face où elle a perdu du temps. Cette sortie ne l’a pas marquée; elle est très bien actuellement. Dans ce quinté, on prend les mêmes et on recommence. Tout sera donc une question de déroulement de course.

Romain Derieux : Dame du Ril (13) a donné le meilleur d’elle-même dans le Prix Gemma. Vendredi soir, elle retrouve des conditions de course quasi identiques. Elle a parfaitement récupéré de ses efforts. Elle a besoin d’un bon parcours, à l’abri. Si je peux la mener davantage en dedans, alors elle peut faire aussi bien que la dernière fois, si ce n’est mieux. Elle est en plein dans sa catégorie.

Pascal Lelièvre : À Argentan, Chamara de Guez (14) n’a pas démérité récemment d’autant qu’elle avait une roue crevée rapidement. Elle est venue un peu vite mais a bien lutté. Auparavant à La Rochelle, elle courait bien. Elle est sur la montante et répète ses courses. L’engagement est intéressant même s’il faut se frotter aux 6 ans. Elle reste un peu délicate à la volte. C’est son défaut mais elle peut disputer les places.

Michel Dabouis : A La Rochelle, Cool Star (15) a gagné à l’issue d’une belle fin de course. Elle est désormais dans sa période de forme favorable, ce qui n’est pas le cas durant les beaux jours. Vendredi, elle est dans sa catégorie et sur un tracé qui lui convient bien. Elle est pratique et généralement, elle démarre bien. Mais il faut impérativement lui cacher l’effort. Tout va dépendre du déroulement de l’épreuve.

Yvonnick Dousset : Déesse Saint Bar (16) n’était pas bien dans les allures à Craon en fin d’été et a bénéficié d’un peu de repos. Pour sa rentrée, à Bordeaux, elle court très bien. On était très satisfait de sa fin de course. Elle n’est pas facile à saisir et manque d’un peu de changement de rythme et de maniabilité. Elle restera ferrée, n’étant pas mieux pieds nus. Elle est compétitive avec un rythme régulier.

Retrouvez toutes les courses du quinté et tous nos derniers tuyaux sur notre page Facebook   La nouvelle application mobile quinté est en ligne sur Google Play Store et dorénavant sur toutes les plateformes windows.

Une synthèse: 10-8-12-13-11-15-5-16 La synthèse de presse : 10-8-5-4-12-16-2-13

L’arrivée: 11-12-15-10-5

Le Parisien : 10-12-8-5-4-13-16-2
Ouest France : 10-12-9-8-5-4-16-13
Sud Ouest : 8-10-5-4-13-12-11-14
Paris Turf : 8-5-12-16-13-10-15-2

Continuer à lire
Cliquer pour commmenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

− 1 = 1