Bilan de mi-mandat de la Région : « 90% de nos engagements sont mis en œuvre »

Crédit : B.D. La présidente de la Région Pays-de-la-Loire Christelle Morançais (assise) entourée de ses vice-présidents et conseillers régionaux du Maine-et-Loire.

 

La Région Pays-de-la-Loire, dirigée depuis 2015 par Bruno Retailleau puis par Christelle Morançais (LR), a présenté son bilan de mi-mandat. « 90% des engagements promis durant la campagne ont déjà été mis en oeuvre » selon sa présidente.

« Nous avons la responsabilité d’être de bons gestionnaires. » Christelle Morançais, présidente (LR) de la Région Pays-de-la-Loire depuis 2017 dans une majorité élue en décembre 2015, se présente comme « une femme d’action et de résultats ». A mi-mandat, elle est venue à Angers entourée de ses principaux vice-présidents et des élus régionaux de la majorité pour le département du Maine-et-Loire, afin de présenter un premier bilan. Ce dernier « répond à notre slogan de campagne », « Parler vrai, agir vite ».

En fonction des besoins des territoires

« C’est un travail d’équipe avec les élus et tous les agents régionaux qui a permis d’adapter nos politiques en fonction des besoins des territoires. » Avant de donner la parole à ses collègues responsables de délégations liées aux compétences de la Région, Christelle Morançais cite pêle-mêle les « 120 millions d’euros engagés pour l’entretien des routes, très important quand 70% des Ligériens utilisent leur voiture pour le trajet entre le domicile et le travail », ou encore les « 116 millions d’euros pour le déploiement de la fibre optique ».

Dans le Maine-et-Loire, 24 millions d’euros seront attribués, sur la durée totale du mandat, aux universités publique et privée tandis que 7 millions d’euros ont été débloqués pour « sauver » la ligne ferroviaire Clisson-Cholet, à cheval entre l’Anjou et la Loire-Atlantique. Isabelle Leroy, vice-présidente en charge des Lycées, précise que 79 millions d’euros ont déjà été engagés pour l’entretien et le développement des lycées dans le Maine-et-Loire, et souligne l’effort régional pour « développer le savoir-être, l’épanouissement et l’émancipation en ne laissant personne sur le bord de la route ». Dans l’enseignement secondaire, « 6 ambassadeurs du civisme ont été désignés dans le département ».

« Manger local »

Vice-présidente pour la Promotion de l’agriculture biologique et la valorisation des produits régionaux de la commission Agriculture, Patricia Maussion note que « 740 dossiers présentés par des producteurs se sont partagés 6 millions d’euros » tandis que « 19 millions ont été investis dans la modernisation des entreprises agro-alimentaires ». Le « manger local » se décline, notamment, dans les cantines des lycées où « un travail a été fait auprès des chefs cuisiniers pour que 100% de leurs produits viennent de France, 50% de la région et 20% de l’agriculture biologique ».

Relations tendues avec l’État

Eric Touron s’est quant à lui félicité de « la dynamique de la filière équine » dont il est en charge au conseil régional. « Elle représente 2.000 emplois dans le Maine-et-Loire sur les 4.000 de la région Pays-de-la-Loire », à travers « des hippodromes de grande renommée tels qu’au Lion d’Angers, comme des hippodromes ruraux », tous bénéficiant « d’un effort de la région pour leur modernisation ». Autre atout de l’Anjou, la viticulture profite également d’aides régionales au développement avec les objectifs de « réaliser des projets œno-touristiques » et de « faciliter l’export par des dispositifs simplifiés ».

« L’idée pour la Région n’est pas de se dire ‘on est satisfait, c’est formidable’ mais d’aller plus loin durant les trois ans restants » selon sa présidente. Interrogée sur les difficultés qu’elle rencontre, Christelle Morançais cite immédiatement « les relations avec l’État, qui n’est pas à nos côtés et ralentit nos ambitions ». Les prochaines élections régionales auront lieu en 2021.

Publié le 28/11/2018

Vous pouvez partager
Angers Info est un média 100% indépendant. Aidez-nous dans notre développement. En soutenant Angers Info ici , chaque donateur bénéficie d'une réduction d'impôt de 66 % du montant de ses dons, dans la limite de 20 % du revenu imposable. Il reçoit un reçu fiscal en fin d’année.

Retrouvez toute l'actu d'Angers et sa région nos contenus et toutes nos photos et reportages sur notre page Facebook et sur notre compte Twitter

La nouvelle application mobile Angers Info est en ligne sur Google Play Store et dorénavant sur toutes les plateformes windows.

Catégories:
Politique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

80 + = 88

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

titre