Education

Le rapprochement est acté pour les Universités d’Angers et du Mans !

Publié

le

© Crédit photo Anthony MARSAULT – Le rapprochement est acté pour les Universités d’Angers et du Mans !

Après 4 ans d’existence, la Comue UBL (Université Bretagne Loire), regroupant des universités, écoles et organismes de recherche en Pays de la Loire et Bretagne, sera dissoute le 1er janvier 2020. Conformément à leurs obligations réglementaires, l’Université d’Angers et Le Mans Université ont décidé de se rapprocher pour donner naissance à un nouveau partenariat, dans le cadre d’une Comue expérimentale, créée en 2020.

Ce rapprochement est perçu comme « un levier pour le développement scientifique, technologique et culturel des deux universités des villes d’Angers et du Mans et de leurs territoires respectifs, renforçant ainsi leur attractivité » selon la Présidente de la Région Pays de la Loire, Christelle Morançais.

L’Université d’Angers et du Mans ont déjà noué plusieurs partenariats, notamment sur la première année commune aux études de santé (PluriPASS), sur les laboratoires Espace et Sociétés / Langues Littératures / Linguistiques des Universités du Mans et d’Angers, etc. « L’objectif aujourd’hui est de développer les synergies entre communautés pour être considéré » explique Christian Roblédo, président de l’Université d’Angers. Ce partenariat fait suite à un processus de négociation engagé depuis 2016, communs aux deux établissements d’enseignement supérieur. « Nos universités sont complémentaires, prenons les exemples suivants : il y a une filière médecine à Angers et non au Mans, nous avons STAPS chez nous et pas à Angers et pareil pour la filière Psycho » précise Rachid El Guerjouma, Président de Le Mans Université.

L’Université d’Angers et Le Mans Université ont donc décidé de se fédérer dans le cadre d’une Comue (communauté d’universités et d’établissements) expérimentale qui verra le jour en 2020. Cette ComUE sera organisée sous forme de pôles, avec pour mission de coordonner l’offre de formation et de recherche, la stratégie de valorisation/transfert, la vie étudiante et les projets à l’international sur les territoires angevin et manceau. Des projets communs sont également au programme. « Nos universités sont attendues sur les volets de la santé, de l’acoustique et du réchauffement climatique dans ce rapprochement » note Stéphane Le Foll, maire du Mans. 37.000 étudiants formeront cette future ComUE avec les 1.900 enseignants-chercheurs

Quelques exemples de projets communs qui pourraient être déployés

Pour les universités d’Angers et du Mans, des formations STAPS et Psychologie pourraient être créées, tout comme une composante commune dédiée à la Santé et aux activités physiques. « C’est une question d’attractivité pour la région Pays de Loire » a tenu de préciser Christelle Morançais, en rappelant que 42 millions d’€ sont consacrés chaque année pour l’enseignement supérieur par la Région. D’ici le 1er janvier, le partenariat sera mis en place avant un premier bilan d’ici 2024.

« Une stratégie de coopération qui vont faire des Universités du Mans et d’Angers un contre poids face à Nantes » a tenu de souligner le maire d’Angers, Christophe Béchu.

Un premier bilan sera effectué en 2024, qui engagera les deux établissements : poursuite sur la même structure ou union des deux universités sous un même structure et un seul nom.