Hippisme

Quinté. Le Prix Doynel de Saint-Quentin à Vincennes ce samedi 30 novembre 2019.

Publié

le

Le Prix Doynel de Saint-Quentin à Vincennes ce samedi 30 novembre 2019.

Direction Vincennes, ce samedi 20 novembre 2019 pour le Tiercé-Quarté-Quinté + . Dans cette épreuve, le Prix Doynel de Saint-Quentin s’affronteront 14 partants. La course sera disputée sur 2850 mètres, et dotée de 100 000€.

Dans cette épreuve, Epic Julry (7) mérite d’être repris. Vite relégué aux derniers rangs dernièrement, côté corde, il a suivi avant d’être décalé dans le dernier tournant et d’accomplir une belle ligne droite en retrait. Ses cinq cents derniers mètres ont été convaincants. L’occasion est donnée de reprendre le cours de ses bonnes sorties. Vanesia Ek (11) est plutôt bien placée aux gains. Elle a des moyens, c’est certain, et il est bon de souligner sa performance du 14 août dernier à Solvalla, où elle terminait en tête des battues. En revanche, elle n’est pas confirmée sur les grandes distances. Va-t-elle également s’adapter à la grande piste de Vincennes?

Les confidences de Geny

Björn Goop : Short In Cash (1) est un bon cheval qui a bien gagné dernièrement en Suède. Il n’a pas tant de courses que cela à Vincennes au programme, donc je tente cet engagement. Il faut respecter l’opposition, mais je pense que mon cheval est capable de bien courir. Au travail, tout se passe bien pour lui.

Conrad Lugauer : Norton Commander (2) est en très bonne condition. Il sera avantagé par cette distance plus longue. Il a déjà couru à Vincennes et cela s’était très bien passé. De plus, il est très bien en ce moment. J’en attends une bonne prestation et je pense qu’il est capable de terminer à l’une des trois premières places.

Jean-Michel Bazire : Ghazi B.R. (3) s’est élancé au galop à La Rochelle. Récemment, cela lui est arrivé à nouveau à Vincennes, à deux reprises, dans une course vite neutralisée. Il est susceptible au niveau de la bouche, ceci expliquant cela. Question forme, je n’ai rien à lui reprocher et je l’ai toujours estimé. S’il est sage, une petite place est possible.

Mme Suzanne Vachet : Eclair du Mirel (4) est tombé au départ dernièrement et a dû être déclaré non partant. Il a rapidement été rattrapé par les équipes de Vincennes, que je tiens à remercier. Il ne semble pas marqué. Cette course va lui permettre de prendre confiance. L’opposition est très relevée, mais il n’est pas hors d’affaire.

Tomas Malmqvist : Calle Crown (5) est en bonne forme. Il a très bien récupéré et semble prêt pour ce samedi. Il monte en condition au fil des semaines. J’ai un bon cheval et j’ai entière confiance en lui mais l’opposition sera relevée avec de très bons concurrents. Néanmoins, il a tout à fait les moyens de faire l’arrivée à mon sens.

Jean-Michel Bazire : Hard Times (6) est arrivé à la maison trois semaines avant sa deuxième place derrière Elvis du Vallon. Il n’a été battu qu’à la fin, après avoir été devant. Dernièrement, il a commis l’irréparable rapidement, sans raison. Il reste assez spécial. Ce groupe II fait partie de son programme, mais ce ne sera pas évident.

Vincent Martens : Alcoy (8) est monté en pression à la suite de la chute d’un concurrent au départ du Prix de Chenonceaux, qui a été retardé de plusieurs minutes. Après avoir tiré, il a prononcé son effort avant de demander logiquement à souffler pour finir. Il monte en puissance. Il a très bien travaillé. J’en attends une bonne performance.

Jean-Michel Baudouin : Eugenito du Noyer (9) a bien suivi à la corde avant de bien sprinter dans le Prix de Bretagne, mais moins vite que certains rivaux. Il aurait préféré une course plus sélective. Samedi, il revient dans une catégorie un peu plus facile. J’espère qu’il y aura un concurrent pour mener bon train. Il faudra battre Epic Julry et Excellent.

Emmanuel Ruault : Estola (10) a joué de malchance dans le Prix de Chenonceaux. Elle suivait librement lorsqu’elle a tapé dans une roue du sulky d’un adversaire. Elle aurait pu prendre le sillage de Fakir du Lorault et, comme elle était bien détendue, je suis persuadé qu’elle aurait obtenu un bon résultat. Elle ne sera pas toujours poissarde…

Alexandre Abrivard : Excellent (12) n’a été devancé que tout à la fin par Vivid Wise As dans le Prix Marcel Laurent. J’aurais dû attendre et ainsi bloquer notre rival plus longtemps. Il manquait d’une vraie course. Il va ici se présenter au top. Il bénéficie d’un engagement favorable face à ses contemporains. Il détient une première chance.

Julien Le Mer : Eros du Chêne (13) découvre désormais des tâches compliquées après avoir fait partie des meilleurs à 2 et 3 ans, mais il n’est pas cuit. Dernièrement, il n’a pas démérité. Il est plus réveillé depuis. Confié à Franck Nivard et muni d’œillères descendantes, il peut venir accrocher la cinquième place.

Jérôme Duclos : Evidence Roc (14) a été longtemps éloignée de la compétition à la suite d’un kyste dans une phalange. Il a fallu du temps. Elle monte en puissance au fil des courses. Pour autant, elle va encore avoir besoin de courir. Elle sera plus performante lorsqu’elle reviendra au monté. Ici, ce ne sera vraiment pas évident.

Retrouvez toutes les courses du quinté et tous nos derniers tuyaux sur notre page Facebook   La nouvelle application mobile quinté est en ligne sur Google Play Store et dorénavant sur toutes les plateformes windows.

Une synthèse: 9-12-7-2-1-8-10-13 La synthèse de presse: 9-12-2-5-7-8-1-10

L’arrivée: 12-1-8-9-4

Le Parisien : 9-12-2-11-7-10-8-5
Ouest France : 9-12-7-8-2-5-1-4
Sud Ouest : 10-5-12-8-1-9-11-13
Paris Turf : 9-12-7-2-8-1-5-10

Continuer à lire
Cliquer pour commmenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

68 + = 77