Horticulture

Les métiers du paysage manquent de main d’oeuvre !

Publié

le

© Crédit photo Unep Pays de la Loire – Les métiers du paysage manquent de main d’oeuvre !

L’Unep Pays de la Loire organisait son temps fort départemental hier soir à Angers. En présence de Pôle Emploi, la rencontre a permis de faire le point sur le marché de l’emploi en Maine et Loire. Un sujet de préoccupation pour les professionnels du secteur…

Les métiers du paysage sont confrontés depuis quelques temps aux difficultés de recrutement en Pays de la Loire. « C’est un métier en croissance. Malgré des perspectives d’embauche positives, plus de 55% des entreprises déclarent rencontrer des difficultés (Chiffres clés 2017 – Unep) » déplore Yann Le Bris, Président départemental en Sarthe de l’Unep (Union Nationale des Entreprises du paysage).

En effet, sont sous-entendus par métiers du paysage, toute activité de création, d’entretien et d’aménagement de jardins et d’espaces paysagers, au service de particuliers, d’entreprises ou de collectivités locales. Des activités qui permettent la création d’un jardin dans sa totalité. Selon l’étude dévoilée le 27 novembre de l’Union Nationale des Entreprises du Paysage, 29.550 entreprises sont recensés en France, dont plus de 1.750 en Pays de la Loire. 6.600 actifs travaillent dans ce secteur au sein de notre région représentant un chiffre d’affaire 365 millions d’€. On constate que la croissance des activités paysagères est en hausse, malgré un déficit de main d’œuvre. Pour y pallier, l’Unep multiplie les actions sur le terrain avec des rencontres au sein des écoles-entreprises, des interventions pédagogiques, et des formations. Une convention nationale a même été signée avec pour objectif de réduire ces tensions sur le marché de l’emploi.

Un secteur qui fonctionne bien et qui a permis notamment à la ville d’Angers de remporter, en 2017, le palmarès des villes les plus vertes de France.