Politique

Le président du Conseil départemental de Maine-et-Loire apporte des précisions sur la protection de l’enfance

Publié

le

Après certains articles publiés sur le sujet de la protection à l’enfance, le président du Conseil départemental de Maine-et-Loire, Christian Gillet, et Marie-Pierre Martin, Présidente de la commission des solidarités, tiennent à apporter des précisions à ce sujet.

Au sujet de la protection de l’enfance dans le Maine-et-Loire, Christian Gillet, président du Conseil départemental ne semble pas accepter les paroles de l’opposition. Pour preuve, il indique que « la recherche de visibilité médiatique à tout prix sur un dossier datant de 2016, et évoqué à de nombreuses reprises, n’est pas à la hauteur des enjeux départementaux. La position d’EELV et de certains membres de la minorité tentant de se raccrocher à cette pseudo-actualité interroge« . Selon le président du Conseil départemental, « la méconnaissance des enjeux et le militantisme aveugle d’une poignée d’agitateurs qui instrumentalise le sujet grave de l’enfance à des fins de promotion politique est condamnable« .

Pour lui, le Département soutient sans relâche « les salariés dans les associations qui œuvrent au bien-être des 4 500 enfants accueillis ou accompagnés avec leur famille. Les attaques et critiques qu’ils subissent sont inacceptables et déplacées« . Comme tous les Départements de France, le Maine-et-Loire « continuera à prendre en charge les enfants qui lui sont confiés en imaginant des dispositifs d’aide innovants, comme le parcours santé qui leur est dédié : cette démarche a d’ailleurs été reconnue et saluée par le Ministère des solidarités et de la santé« .

Le travail au quotidien auprès des enfants, des familles et des professionnels « mérite mieux que des formules choc et requiert un peu plus de sérieux et d’humilité ! » exprime Christian Gillet.