Politique

Municipales 2020 : Hélène Cruypenninck et Corinne Bouchoux rejoignent la liste de Christophe Béchu

Publié

le

© Crédit photo Valentin LE GUILLOUX – Hélène Cruypenninck et Corinne Bouchoux seront les deux visages de la transition écologique sur la liste de l’actuel maire d’Angers.

Après l’annonce le 6 novembre dernier de son directeur de campagne, Jacques-Olivier Martin, Christophe Béchu a dévoilé le nom des deux personnalités qui seront en charge de la transition écologique de la ville et de l’agglomération. Il s’agit d’Hélène Cruypenninck et de Corinne Bouchoux. Explications.

« La transition écologique est un thème grandissant qui attire l’attention des citoyens, j’en fait un sujet majeur de ma campagne municipale » a déclaré ce matin l’actuel maire d’Angers, Christophe Béchu. 2 nouveaux visages viennent de rejoindre sa liste : Hélène Cruypenninck et Corinne Bouchoux.

Hélène Cruypenninck a 36 ans et est encarté au sein de La République en Marche depuis 2017. « C’est mon premier engagement politique, ça fait 3 ans que j’habite en Anjou, j’aime l’architecture, la qualité de vie, c’est vraiment un choix personnel ». Ancienne élève de l’École Normale Supérieure, Hélène Cruypenninck est actuellement travailleuse indépendante en éco-conception. Au sein de la liste de Christophe Béchu, elle serait en charge de la transition écologique à l’échelle de la ville d’Angers.

Corinne Bouchoux a 56 ans et appartient à la société civile. Ancienne chef d’établissement scolaire, elle n’a à son actif qu’un seul mandat en tant que sénatrice. « Je veux rassembler les compétences, les talents pour mener une politique collective dans la transition écologique ». En cas d’élection de Christophe Béchu, elle y contribuera à l’échelle de la communauté urbaine.

Le maire d’Angers annoncera son programme complet en début d’année prochaine

Ce que l’on sait, c’est que les thématiques de la rénovation urbaine, de l’écologie et de la culture seront les axes forts de la campagne municipale de l’actuel maire d’Angers. « On a un bilan de mandat que je juge plus qu’honorable, on va passer au palier supérieur » a-t-il annoncé ce matin au sein de son QG de campagne, situé au carrefour Rameau. En effet, au sein des cantines, la part du bio n’était que de 8% en 2014 contre 20% aujourd’hui. Côté déplacement, 32,830 millions de passagers étaient recensés en 2013 sur le réseau Irigo, contre 40 millions aujourd’hui. Enfin, pour ce qui est du réseau de chaleur, son extension a doublé sur la ville d’Angers passant de 18 à 39 km (uniquement dans le secteur public), représentant un investissement de 28 millions d’euros. « Nous avons également réussi à exploiter le biogaz. La ville est devenue en 2 ans productrice de GNV à hauteur de 1,5 millions d’€, faisant d’Angers la ville la plus écologique de France » complète Christophe Béchu. « Nous avons une responsabilité importante vis-à-vis de l’environnement, avec la gestion des déchets, des énergies, des déplacements, et du traitement des eaux. Avec Corinne Bouchoux et Hélène Cruypenninck, nous intensifierons ce rôle au sein d’un pôle » a précisé le maire. D’autres projets de mandat sont également en réflexion, notamment au niveau de l’alimentation et de l’économie circulaire.

Actuellement, 50.000 lettres d’annonce de candidature ont été déposées dans les boîtes aux lettres des angevins. « Toutes seront couvertes d’ici la fin de semaine » a annoncé Christophe Béchu. À noter enfin que la liste électorale du maire d’Angers sera composée à 50% de personnes issues de la société civile, et de 50% de personnes encartées.

La rédaction apporte chaque jour son lot quotidien d'information angevine, pour vous fournir l'essentiel de l'actualité de la journée.Vous avez une information urgente, pratique, n’hésitez-pas envoyez la nous sur redaction@my-angers.info

Continuer à lire
Cliquer pour commmenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

56 + = 59