Angers

Reforme des retraites : parole aux angevins qui manifestent !

Publié

le

© Crédit photo Valentin LE GUILLOUX – Depuis 11h ce matin, les manifestants se sont rassemblés en masse contre le gouvernement Macron.

Le départ du cortège de la mobilisation du 5 décembre était donné à partir de 10h30 sur la place Leclerc. Nous avons été à la rencontre des angevins. Le détail des revendications.

C’est le moins que l’on puisse dire… La grève du 5 décembre est suivie par bons nombres d’Angevins venus parfois en famille pour protester contre la réforme des retraites prévue par le gouvernement Macron. Le cortège démarre de la place Leclerc, jusqu’au début du boulevard Foch. La plupart des syndicats ont répondu à l’appel, mais nous avons choisi de donner la parole aux Angevins.

Stéphane est enseignant en sciences de l’ingénierie : « La réforme des retraites ne me plaît pas, notamment avec ce nouveau système de point. On partira avec quelle rémunération ? Le principe toi t’as le droit à ça et pas toi, c’est insupportable » explique-t-il. Également opposé aux régimes spéciaux des retraites, un système plus égalitaire devrait être mis en place. « Un système qui ne nivelle pas et qui prend en compte la pénibilité de chaque travail » précise-t-il, en confirmant ne pas vouloir faire grève en illimité afin de ne pas pénaliser ses élèves.

Marie, quant à elle, est documentaliste et combat aujourd’hui contre le mépris de l’institution. « Je suis contre le décret qui interdit de faire les heures supplémentaires, et ce n’est pas tout, si je pars à la retraite après 40 ans de cotisation, je gagnerai 600€ ». Un système inégal une nouvelle fois mis en avant par Marie, réfutant une grève en illimité 15 jours avant Noël.

Jacky est retraité et était au sein du peloton de tête. « Après 43 ans de travail, j’ai une pauvre retraite de 800€ ». Réclamant le changement immédiat de gouvernement, Jacky demande une augmentation de retraite et est prêt à attendre le temps qu’il faudra pour avoir gain de cause. « On nous pompe notre fric pour donner 250€ par mois aux migrants qui ne foutent rien, donnez moi plutôt cet argent » déclare-t-il.

L’unanimité anti-Macron est le point de ralliement des manifestants présents ce matin dans le cortège du défilé. Sur les nombreuses pancartes déployées, de nombreuses réclamations, revendications invitant le Président de la République à prendre en compte le quotidien et la réalité du niveau de vie de la société française. Au sein du cortège, Dominique travaillant au lycée agricole Le Fresne. « Nous sommes là ce matin pour notre pension de retraite. Si l’on suit la réforme de Macron, on passera de 2.000€ à 1.400€ en retraite. On nous enlève de l’argent que l’on a cotisé toute la vie » indique Dominique, prêt à reconduire la grève sur plusieurs jours si nécessaire.

La grève du 5 décembre est amenée à durer toute la journée. Des perturbations se font déjà ressentir sur le réseau Irigo, notamment pour les lignes passant dans le centre-ville (1 – 2 – 3 – 4 – 6 – 9 – 10 – 11 – 12 – 14).

La rédaction apporte chaque jour son lot quotidien d'information angevine, pour vous fournir l'essentiel de l'actualité de la journée.Vous avez une information urgente, pratique, n’hésitez-pas envoyez la nous sur redaction@my-angers.info

Continuer à lire
Cliquer pour commmenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

97 − = 88