Education

Rencontre avec l’angevine Isabelle Cottenceau, spécialiste des signes avec bébé

Publié

le

Basée au sud d’Angers, Isabelle Cottenceau s’est spécialisée sur cet outil au service de la communication avec les très jeunes enfants en 2009. Depuis elle a publié 3 ouvrages en lien avec la communication gestuelle associée à la parole

Outil pédagogique né aux USA il y a 40 ans, le concept de « baby signs » s’est fait adopter par de nombreux professionnels de la petite enfance sur le territoire pour toucher désormais les parents qui se l’approprient à leur tour.

Basée au sud d’Angers, Isabelle Cottenceau s’est spécialisée sur cet outil au service de la communication avec les très jeunes enfants en 2009. Depuis elle a publié 3 ouvrages en lien avec la communication gestuelle associée à la parole. Le prochain intitulé « Instants de bébé » est un imagier qui sortira en février aux éditions Philippe Duval.

Pour Angers Info,  Isabelle Cottenceau a accepté de répondre à 3 questions sur cette technique de communication qui associe à la parole un signe issu de la Langue des Signes Française (LSF).

A partir de quel âge peut-on proposer ce moyen de communiquer à son enfant ?
Naturellement l’adulte parle au bébé dès sa naissance, ainsi peut-on commencer à signer les mots clés de ses phrases au commencement de la relation. Car on ne signe que le mot essentiel, celui que nous voulons voir l‘enfant nous restituer un jour, par exemple il pourrait utiliser le signe « eau » lorsqu’il aura soif ou bien encore signaler son inconfort à l’adulte en signant « j’ai mal », avant même d’être en capacité de verbaliser tout cela. Du côté des enfant, les premiers signes arrivent vers 8-10 mois environ.

Quels bénéfices peut-on en tirer ?
La communication gestuelle associée à la parole est plus qu’un simple outil pédagogique, il s’agit d’une démarche et d’une posture bienveillantes visant à accompagner les bébés vers une meilleure expression de leurs besoins, ressentis et émotions …. jusqu’à la parole et de créer avec lui un lien privilégié. L’une des conséquences positives est de fait, de lui donner le goût de s’exprimer et de communiquer sans frustration ni colère et de se sentir écouté et reconnu comme un être à part entière.

Combien de signes faut-il apprendre pour pouvoir profiter de cet outil ?
Nous connaissons tous déjà pas mal de signes comme « boire », « manger », « au revoir ». De fait, selon l’utilisation que l’on souhaite en faire on peut s’approprier environ 20 signes essentiels pour exprimer des besoins primaires, jusqu’aux émotions et ressentis du jeune enfant. Pour ce faire, il existe des ateliers parents-enfants ou bien des livres et des jeux. Pour ma part j’ai imaginé le jeu de cartes Mémory & Cie (Éveil et Signes) qui permet de s’initier aux signes de façon ludique, ou tout simplement s’en amuser au moyen des différentes règles proposées. C’est un jeu que l’on peut utiliser en famille. Une idée de cadeau pour Noël, entièrement conçu en Anjou !

Prix : 23,50 euros. En vente sur la boutique en ligne d’Éveil et Signes et sur Amazon

La rédaction apporte chaque jour son lot quotidien d'information angevine, pour vous fournir l'essentiel de l'actualité de la journée.Vous avez une information urgente, pratique, n’hésitez-pas envoyez la nous sur redaction@my-angers.info

Continuer à lire
Cliquer pour commmenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

− 1 = 2