Politique

Stéphane Piednoir (LR) dresse le bilan des soutiens pour les prochaines élections municipales en Maine-et-Loire.

Publié

le

© Crédit photo Valentin LE GUILLOUX – Stéphane Piednoir, Président des Républicains pour le département du Maine-et-Loire.

Les prochaines élections municipales se dérouleront le 15 et 22 mars prochains. Stéphane Piednoir a d’ailleurs dressé ce matin un premier bilan des candidats en Maine-et-Loire qui ont fait appel au soutient de son parti, Les Républicains. C’est un soutien timide qui sera accordé à Christophe Béchu pour les prochaines municipales à Angers.

En Maine-et-Loire, Les Républicains séparent les villes de + de 30.000 habitants à celles qui en ont moins de 30.000. Pour ces dernières, la décision pour une investiture passe par l’instance départementale, tandis que pour Angers et Cholet, les deux seules villes du département ayant plus de 30.000 habitants, une commission nationale d’investiture est appliquée.

« Sur le Maine-et-Loire, seule la candidature de Bertrand Chandouineau pour la mairie de Saumur a fait appel à une demande de soutien des Républicains » estime Stéphane Piednoir. Le soutien est acté depuis samedi dernier, en plus de celui de l’UDI. « Pour les autres, nous n’avons pas été sollicité » précise le Président des Républicains dans le Maine-et-Loire. « La vie politique est bouleversée depuis 2017, c’est une des causes à cela » explique-t-il.

Parallèlement, Stéphane Piednoir s’est félicité des mandats de Christophe Béchu et de Marc Laffineur. « J’accorde mon soutien à Laurent Prétrot qui sera aux côtés de Marc Laffineur à Avrillé, de même qu’au premier adjoint Augustin Vanbremeersch ». Pour Angers, c’est un soutien beaucoup plus timide à l’actuel maire d’Angers Christophe Béchu. « Je suis plus proche de Roch Brancour qui a un rôle d’intermédiaire entre la Fédération des Républicains et Christophe Béchu, grâce à son poste de secrétaire général adjoint au sein du parti » précise Stéphane Piednoir.

Stéphane Piednoir (LR) s’estime « satisfait » du mandat de Christophe Béchu

« Les qualités de Christophe Béchu n’ont pas disparu même s’il a quitté la famille » estime Stéphane Piednoir. « J’attends juste qu’il dévoile les élus LR de sa liste comme il l’a fait hier avec les deux nouveaux visages présents sur sa liste ». Une liste de rassemblement passe avant tout « par une ouverte de compas » a tenu de rappeler l’actuel Président des Républicains au sein du département. « Corinne Bouchoux est tout sauf quelqu’un de sectaire, elle est capable d’ouverture ». Pourtant, Stéphane Piednoir n’oublie pas que Christophe Béchu a fait un combat contre son parti lors des élections européennes.

Une position qui reste encore à éclaircir d’ici le mois de mars prochain pour les Républicains, grâce notamment à la suite des annonces des candidatures pour les mairies des villes du Maine-et-Loire.