Agriculture

Divers contrôles autour de la traçabilité, l’origine et l’étiquetage des viandes et des fruits et légumes dans le Maine-et-Loire.

Publié

le

Tout au long de l’année, les services de la Direction Départementale de la Protection des Populations (DDPP) de Maine-et-Loire réalisent des contrôles visant à vérifier le respect par les professionnels de leurs obligations de traçabilité des viandes et d’indication de l’origine de celles-ci, qu’elles soient vendues directement aux consommateurs ou incorporées dans la fabrication de produits transformés.

Ces contrôles ont lieu à tous les stades de la commercialisation, tant chez les producteurs (industries agro-alimentaires, abattoirs…) que chez les grossistes et les distributeurs au détail (hypermarchés et supermarchés, boucheries, étals de marché…). Ils sont réalisés dans l’ensemble des enseignes et sur la totalité du territoire national.

Entre le 18 et le 29 novembre derniers, la DDPP de Maine-et-Loire a intensifié et renforcé ses contrôles en impliquant les services régionaux d’enquête du Pôle C de la DIRECCTE des Pays de la Loire, qui se sont attachés à vérifier le respect des délais de paiement.

Certains manquements ont pu être relevés :
• Défaut de tenue du registre de traçabilité ;
• Absence d’indication de l’origine de la viande, qu’elle soit vendue directement au consommateur ou incorporée comme ingrédient ;
• Défaut d’information sur le potentiel de tendreté de la viande ;
• Mention susceptible d’induire les consommateurs en erreur (indication d’une race à viande alors qu’il s’agissait d’une race laitière) ;
• Dépassement du délai de paiement réglementaire de la viande (20 jours à compter de la date de livraison).

En 2019, une cinquantaine de contrôles auront été réalisés par les agents de la DDPP de Maine-et-Loire et auront donné lieu à la rédaction de 15 suites de type pédagogique, 2 procès-verbaux et 1 injonction administrative de mise en conformité.

Par ailleurs, les agents de la DDPP réalisent aussi des contrôles portant sur la qualité, l’étiquetage et l’origine des fruits et légumes. En 2019, une centaine de contrôles ont ainsi été menés, notamment auprès de toutes les enseignes de la grande distribution, donnant lieu à la rédaction de 38 suites pédagogiques, 9 procès-verbaux et 6 injonctions administratives de mise en conformité.

Les actions de contrôle de la Direction Départementale de la Protection des Populations sont également renforcées en cette fin d’année dans le cadre d’une opération interministérielle portant à la fois sur les produits alimentaires (produis festifs notamment) et non alimentaires (jouets, sapins de Noël…).

A titre d’exemple, l’étiquette ci-dessous présente les diverses informations obligatoires ou facultatives qui apparaissent sur un emballage de viande bovine.

Communication de la Préfecture de Maine-et-Loire

La rédaction apporte chaque jour son lot quotidien d'information angevine, pour vous fournir l'essentiel de l'actualité de la journée.Vous avez une information urgente, pratique, n’hésitez-pas envoyez la nous sur redaction@my-angers.info

Continuer à lire
Cliquer pour commmenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

− 4 = 5