Economie

Finances publiques : 33 points de contact mis en place sur le Maine-et-Loire d’ici 2023.

Publié

le

© Crédit photo Valentin LE GUILLOUX – René Bidal (Préfet de Maine-et-Loire) accompagné de Michel Derrac, Directeur des finances publiques au sein du département.

La nouvelle organisation du réseau des Finances publiques pour le Maine-et-Loire a été dévoilée aujourd’hui. Ce nouveau maillage résulte d’une concertation qui a été lancée le 6 juin par le Directeur Départemental des Finances Publiques, Michel Derrac, auprès des élus et de leurs représentants. « Si le nombre de trésoreries est abaissé, le nombre de points de contact avec l’administration des finances publiques va augmenter d’ici 2023 » explique le Préfet du Maine-et-Loire. Cette nouvelle organisation est ainsi étroitement liée aux Maisons France Services, nouveau lieu des citoyens pour effectuer leurs démarches administratives.

À compter du 1er janvier 2020, 6 Maisons France Services (MFS) vont être labellisées. Proposés par le Préfet en septembre dernier, les actuels Maisons de Services Au Public (MSAP) de Beaupréau-en-Mauges, de Chemillé-en-Anjou, des Hauts d’Anjou, de Montreuil-Bellay, d’Orée d’Anjou et de Châlonnes-sur-Loire vont être labellisées Maisons France Services. « Une première vague qui intervient juste avant celle du mois de février » explique le Préfet René Bidal. Pour rappel, ces espaces permettront 9 services, allant du ministère de l’Intérieur (aide au renouvellement des papiers d’identité, du permis de conduire et de la carte grise), des finances publiques (déclaration de revenus, appropriation du prélèvement à la source), de la Justice (accès au droit), de l’assurance maladie, de l’assurance retraite, des allocations familiales, de Pôle Emploi, de la Mutualité sociale agricole et de La Poste.

Présentation du nouveau réseau des Finances Publiques en Maine-et-Loire

« L’objectif est clairement de renforcer la proximité avec les citoyens » affirme René Bidal, Préfet du Maine-et-Loire. 15 points de contact avec les citoyens du territoire sont dénombrés aujourd’hui, ils seront 33 en 2022, dont 8 permanents dans les centres de finances publiques (3 à Angers et 1 à Trélazé, Saumur, Cholet, Segré et Baugé). « Les citoyens seront également informés du jour de présence d’un agent finances publiques pour pouvoir prendre rendez-vous avec lui » précise Michel Derrac, Directeur des finances publiques au sein du département. Ce processus débutera début 2020, jusqu’en 2022, et sera en place au minimum jusqu’en 2026. « C’est un service aux citoyens qui va venir compléter les services en ligne accessibles sur le site impots.gouv et l’accueil téléphonique rendu de façon professionnelle par les centres de contact, dont celui d’Angers » affirme le Préfet.

La restructuration du maillage des anciennes trésoreries est faite avec 7 services de gestions comptables (8 en 2023) qui couvriront le Segréen, le Baugeois, les Mauges et le Choletais, le Saumurois et Angers. Elles seront complétés par un ensemble de services fiscaux (Services des Impôts aux Particuliers, Services des Impôts aux Entreprises). 9 conseillers aux décideurs locaux seront le relais des services de gestions comptable au sein des EPCI. « Quand il y a une fermeture de trésorerie, on crée un point de contact » complète Michel Derrac. L’objectif de cette réforme réside dans la séparation des 3 missions des trésoreries (la gestion comptable, l’accueil, et le conseil) en 3 pôles distincts.

Une charte qui garantie les engagements pris

Le nouveau réseau du Maine-et-Loire a été formalisé par une charte signée le 22 novembre. 880 agents sont présents au total sur le département, « il y en aura moins de 10 de moins d’ici l’année prochaine » explique le Préfet pour taire les éventuelles contestations.

La nouvelle carte d’implantation du réseau des Finances publiques dans le Maine-et-Loire d’ici 2022.
La carte actuelle du réseau des Finances publiques.