Delphine de Vigan, à la rencontre des collégiens du Maine-et-Loire

Delphine de Vigan au devant de 273 collégiens à l’écoute.

Le 7 décembre dernier, des collégiens du Maine-et-Loire ont rencontré Delphine de Vigan à l’occasion de la 7e édition de Sur ses mots. Pour la première fois c’est une auteure qui est la marraine de l’opération.

C’est dans un amphithéâtre de l’Université d’Angers qu’a eu lieu la rencontre entre les 273 collégiens et l’écrivaine. L’occasion pour Delphine de Vigan de donner aux élèves une consigne d’écriture qu’ils devront suivre toute l’année et à partir de laquelle ils devront travailler.

Créé en 2012, Sur ses mots est un parcours d’écriture et de découverte de l’oeuvre d’un auteur proposé aux collégiens. Ce projet est né à l’initiative du Conseil général des Jeunes, avec l’aide de l’association des Journées nationales du livre et du vin de Saumur. Actuellement, 2 023 élèves ont participé à Sur ses mots depuis son lancement.

Les collégiens, en classe de quatrième et troisième, ont chacun reçu un exemplaire du dernier roman de Delphine de Vigan, Les Loyautés (Lattès, 2018). Ce roman évoque un thème important pour l’auteure, « une certaine forme de loyauté nous empêche parfois de dire ou faire ce que l’on devrait dire ou faire ».

De la lecture à l’écriture

Passionnée de lecture depuis l’enfance, Delphine de Vigan admet avoir commencé à lire à l’âge de 12 ou 13 ans, « je lisais des bandes dessinées, comme Lucky Luck et Gaston Lagaffe. Puis en classe de troisième j’ai découvert Maupassant et Baudelaire ». Une passion que l’auteure souhaite partager avec les collégiens, « j’espère révéler chez certains d’entre eux une vocation pour la lecture » confie cette dernière.

C’est en 2001 que Delphine de Vigan publie son premier roman, Jours sans faim (Grasset). Une oeuvre signée Lou Delvig, son nom de plume, qui raconte la guérison d’une fille anorexique et l’entrée à l’âge adulte, avec ces questionnements et inquiétudes. « J’ai eu l’idée d’écrire 15 ans après, ce qui m’était arrivé. Ce roman comporte aussi une partie de fiction » commente l’écrivaine.

Les Loyautés est un « texte très travaillé dans sa simplicité, explique Delphine de Vigan. Je ne pensais pas que ce livre toucherait des jeunes gens car c’est l’âge des rêves et des révoltes ». Différents personnages ont la parole dans ce roman mais l’artiste avait envie de se focaliser notamment sur quatre personnages : Mathis, Théo, Hélène et Cécile.
Au total, elle est l’auteure de huit romans dont D’après une histoire vraie qui a été couronné par le prix Renaudot et le prix Goncourt des lycéens.

En 2013, Delphine de Vigan passe derrière la caméra et réalise son premier film, À coup sûr, sorti en janvier 2014.

Elodie Pradel

Publié le 11/12/2018

Vous pouvez partager
Angers Info est un média 100% indépendant. Aidez-nous dans notre développement. En soutenant Angers Info ici , chaque donateur bénéficie d'une réduction d'impôt de 66 % du montant de ses dons, dans la limite de 20 % du revenu imposable. Il reçoit un reçu fiscal en fin d’année.

Retrouvez toute l'actu d'Angers et sa région nos contenus et toutes nos photos et reportages sur notre page Facebook et sur notre compte Twitter

La nouvelle application mobile Angers Info est en ligne sur Google Play Store et dorénavant sur toutes les plateformes windows.

Catégories:
Education

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

+ 63 = 67