Politique

Municipales 2020 à Angers : Yves Aurégan s’annonce comme la tête de liste d’Angers, écologique et solidaire.

Publié

le

© Crédit photo Valentin LE GUILLOUX – Arash Saeidi (Générations.S), Anne-Sophie Hocquet (Nouvel Élan), Yves Aurégan, Elsa Richard (Europe Écologie Les Verts) et Alain Pagano (PCF) s’associent sur la liste Angers, écologique et solidaire.

Pour les élections municipales d’Angers, Europe Écologie Les Verts, Générations.S, Nouvel Élan et le Parti Communiste se sont regroupés pour former la liste Angers, écologique et solidaire. Porté par Yves Aurégan, ce dernier met au cœur de son projet la transition écologique, la justice sociale et la gouvernance locale citoyenne. Explications.

Yves Aurégan a 57 ans, et vient d’être désigné comme tête de liste d’Angers, écologique et solidaire. « Une liste qui se rassemble autour de valeurs enthousiastes et joyeuses » sourit Yves Aurégan. C’est depuis 1987 qu’il s’est installé à Angers, ville qu’il apprécie pour son cadre de vie et ses paysages. N’ayant figuré sur aucune liste politique à ce jour, c’est une 1ère candidature pour ce directeur de recherche au CNRS. « Tout seul, avec Europe Écologie Les Verts, je ne me serai pas présenter, le rassemblement, c’est plus sympa » ajoute-t-il.

Militant d’Europe Écologie Les Verts depuis 2002, Yves Aurégan se définit comme un candidat citoyen, à l’écoute des Angevines et des Angevins. « Les rapports du GIEC m’ont convaincu de l’urgence d’engager la transition écologique et sociale, notamment à l’échelle locale ». L’urgence démocratique a aussi joué un rôle important. « Quand on veut changer la Terre, il faut commencer par celle sur nos pieds, en prenant en compte les arbres, les maisons, les cultures… » précise Yves Aurégan. Parmi les thématiques de campagne, on en retiendra déjà quelques-unes : faire d’Angers une ville nourricière, en relocalisant la production agricole. « Angers comme une ville décarbonée au niveau énergétique et de la mobilité, mais aussi une ville qui prend soin de tous à l’échelle des logements » indique-t-il avant d’appeler à une ville émancipatrice sur les plans culturels, de l’enfance et de l’éducation populaire, sans oublier une politique tournée vers l’économie et l’emploi. Le 18 décembre prochain, plus de détails seront présentés aux militants concernant le projet politique d’Angers, écologique et solidaire, à la salle du Doyenné.

Quels points de vue sur l’actuel mandat ?

Les membres de la liste n’ont pas hésité à critiquer le bilan actuel de Christophe Béchu, sur le plan écologique. « Au début du mandat, la place accordée à la voiture était grande, ça n’a pas tellement changé aujourd’hui » explique Alain Pagano (PCF). « Le plan Vélo est faiblard, on a du mal à la voir », insiste-t-il avant de confirmer des idées « plus radicales de l’écologie » pour la ville d’Angers.

Le coup d’accélérateur de cette campagne municipale sera donnée d’ici le début du mois de janvier pour la liste Angers, écologique et solidaire.