Citoyenneté

60 personnes naturalisées françaises à la Préfecture d’Angers !

Publié

le

© Crédit photo Valentin LE GUILLOUX – René Bidal, Préfet du Maine-et-Loire, lors de la cérémonie d’accueil dans la nationalité française, ce lundi 16 décembre à Angers.

C’est la dernière cérémonie de naturalisation française de l’année 2019 qui s’est tenue ce lundi 16 décembre à la Préfecture d’Angers. 60 personnes de 32 nationalités sont donc désormais titulaires de la nationalité française, avec des droits et des devoirs. Explications.

Depuis le 1er juillet 2010, c’est au Préfet de statuer sur les demandes de nationalité française. Cette ultime cérémonie 2019 de naturalisation française s’est déroulée dans la salle des fêtes de la Préfecture d’Angers, en présence de René Bidal (Le Préfet du Maine-et-Loire). 60 personnes ont obtenu la nationalité française. Parmi elles, 34 personnes avec leurs enfants par décret et 26 autres personnes par déclaration des suites d’un mariage.

Les nationalités : 2 Albanaises, 8 Algériennes, 2 Arméniennes, 1 Azerbaïdjanaise, 2 Brésiliennes, 1 Britannique, 2 Camerounaises, 1 Cambodgienne, 1 Chinoise, 1 Colombienne, 2 Congolaises, 1 Érythréenne, 1 Espagnol, 4 Guinéennes, 1 Hondurienne, 1 Hongroise, 1 Iranienne, 2 Ivoiriennes, 1 Kazakhe, 1 Kosovar, 3 Malgaches, 1 Malienne, 5 Marocaines, 3 Mauritaniennes, 1 Moldave, 1 Portugaise, 1 Russe, 1 Sénégalaise, 3 Syriennes, 1 Tchadienne, 3 Tunisiennes, et 1 Vietnamienne.

« Après un parcours long, c’est le commencement aujourd’hui de vos engagements aux valeurs de la République Française, avec ses droits et ses devoirs » a expliqué le Préfet du Maine-et-Loire, René Bidal. Après la diffusion d’un documentaire rappelant les principes de notre devise et la diffusion de l’Hymne Nationale, les 60 personnes se sont vues remettre leurs décrets. Parmi elles, des habitants d’Angers, Trélazé, Sainte-Gemmes-sur-Loire, Saint-Georges-sur-Loire, Saint-Barthélémy-d’Anjou et de Longuenée-en-Anjou.

Pour rappel, l’acquisition de la nationalité française se fait soit par la procédure de naturalisation ou de réintégration par décret, soit par déclaration en raison de la naissance (automatique à la majorité des enfants nés et résidant en France, ou après une démarche auprès du Tribunal d’Instance pour les enfants à partir de 13 ans), ou en raison du mariage avec un conjoint français.