Transport

Le député angevin LREM Mathieu Orphelin voudrait généraliser l’indemnité kilométrique vélo.

Publié

le

Le député angevin LREM Mathieu Orphelin voudrait généraliser l’indemnité kilométrique vélo.

Le Député du Maine-et-Loire de la première circonscription d’Angers LREM Mathieu Orphelin et un collectif ont remis ce jour à la ministre des Transports Elisabeth Borne une note qui étudie et évalue les coûts et bénéfices de la généralisation de l’indemnité kilométrique vélo (IKV), mesure recommandée par différents groupes de travail des Assises de la Mobilité.

Ce travail « Pour une généralisation de l’Indemnité Kilométrique Vélo – 1,4 million de salariés cyclistes en 2022 ! », réalisé dans la perspective de la loi d’orientation des mobilités qui sera présentée début 2018 au parlement et d’un futur plan vélo annoncé par la Ministre, “montre des résultats très encourageants et permet de balayer certaines idées reçues sur les coûts d’une telle généralisation.” précisent les auteurs de la note remise à la Ministre et s’appuient sur divers études. “Là où elle a été mise en place, l’indemnité kilométrique vélo (IKV) a prouvé son efficacité. Elle permet de doubler la pratique en moins d’un an, soit de passer de 3% à 6% de part modale*.” insiste le collectif.

“Les coûts de sa généralisation seront très limités pour les entreprises comme pour les trois fonctions publiques puisque, ramené à l’effectif global, le coût moyen de généralisation de l’IKV est, à horizon 2022, de moins de 23€ par salarié et par an dans l’hypothèse la plus ambitieuse (IKV augmentée à 35€/mois et cumulée avec le remboursement de l’abonnement transport en commun). Par ailleurs, contrairement aux idées reçues, et même si l’IKV est exonérée de cotisations sociales et d’impôt sur le revenu, l’impact de sa généralisation pour les comptes publics sera très limité. Il est même positif pour les comptes de la sécurité sociale (au moins + 29 M€/an, grâce aux économies de coûts de santé liées à l’accroissement de la pratique du vélo) et sur les recettes et dépenses fiscales pour l’Etat (le manque à gagner sur l’impôt sur le revenu est compensé par la hausse des recettes de TVA).”

Pour le député angevin LREM et ancien porte-parole de Nicolas Hulot, Mathieu Orphelin“c’est une mesure efficace et gagnante, et à coût quasi nul pour les entreprises comme pour l’Etat !”

* Sachant que le Programme du Ministère de la Ville, de la Jeunesse et des Sports pour accompagner les JO 2024 fixe au vélo un objectif de part modale de 9% d’ici 2020 et que l’objectif de la Stratégie Nationale de Mobilité Propre fixe un objectif de 12,5% à l’horizon 2030.

La rédaction apporte chaque jour son lot quotidien d'information angevine, pour vous fournir l'essentiel de l'actualité de la journée.Vous avez une information urgente, pratique, n’hésitez-pas envoyez la nous sur redaction@my-angers.info

Continuer à lire
Cliquer pour commmenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

36 − = 29