Politique

Municipales 2020 à Bouchemaine : la liste ConfluenceS, à contre-courant, veut « refabriquer du lien social avec les habitants » grâce à la démocratie active et participative.

Publié

le

© Crédit photo Valentin LE GUILLOUX – Patricia Heslon (colistière ConfluenceS), Lorine Bost (tête de liste ConfluenceS), Alain Saint Oyant (premier adjoint) et Guillaume Duval (membre du groupe de pilote et colistier à vocation conseiller municipal).

Depuis le 7 novembre dernier, Lorine Bost est officiellement tête de liste de ConfluenceS, un collectif sans étiquette politique qui présentera une liste lors des élections municipales de Bouchemaine en mars prochain. Au programme, 4 valeurs fondatrices : les notions de Vivre Ensemble, de Solidarité, d’Écologie et de Justice Sociale. Le citoyen est, en outre, placé au cœur du projet. Explications…

Le collectif ConfluenceS sera bel et bien présent aux élections municipales de mars prochain à Bouchemaine. Sans étiquette politique, son nom fait référence à la fois au positionnement géographique de la ville (la rencontre entre la Loire et la Maine), mais aussi à sa vision politique pour la commune de 7.000 habitants. « Nous sommes à la rencontre des courants, transversal, et engagé dans une démarche citoyenne participative » précise la tête de liste de ConfluenceS, Lorine Bost. « C’est le point de rencontre entre différents courants, où chaque habitant doit retrouver son pouvoir d’agir » continue-t-elle.

Lorine Bost a été désigné le 7 novembre dernier lors des Ateliers de co-construction. Habitante de La Pointe, et professeure de lettres à Angers, elle est âgée de 52 ans. Son bras droit serait Alain de Saint-Oyan, 57 ans, et habitant de Pruniers. Il est actuellement conseiller en gestion d’entreprise. 2 autres colistiers ont été révélés également, non-encarté et membre de la société civile. Il s’agit de Patricia Heslon et Guillaume Duval (à vocation conseiller municipal en cas d’élection).

La méthode de travail de ConfluenceS met les Bouchemainois au cœur du projet « en s’appuyant sur la démarche active et participative » précise Lorine Bost. Premier exemple en date des 7 novembre et 5 décembre derniers : les ateliers de co-construction. « L’objectif est de donner la possibilité aux citoyens de construire le programme en échangeant et en redonnant plus de lien social ». À noter que le dernier atelier aura lieu le 9 janvier 2020.

Un programme politique en co-construction…

« Les veilles méthodes, ça suffit ! Nous devons nous retrouver, faire simple et remettre de l’humain dans la politique » explique Lorine Bost. Basé sur les valeurs de Vivre Ensemble, de Solidarité, d’Écologie et de Justice Sociale, ConfluenceS s’engage pendant toute la durée du mandat à « organiser des réunions publiques à l’échelle des quartiers, des villages, de la commune » pour les habitants et les associations. L’idée de mettre en place un conseil municipal des enfants est aussi évoqué pour faire vivre Bouchemaine collectivement.

Le développement durable sera aussi une priorité pour le collectif ConfluenceS. À ce titre, une charte de l’urbanisme durable est prévue pour orienter Bouchemaine vers un territoire à énergie positive. La pratique sportive sera défendue, tout comme une politique en faveur de l’agriculture.